Connect with us

En continu

Le FLN charge violemment Mohand Ouamar Benlhadj

Avatar

Published

on

La dernière déclaration “va-t-en guerre” du SG par intérim de la puissante organisation des Moudjahidin, Mohand Ouamar Benlhadj appellant à la suppression du sigle FLN du nom du Parti du Front de libération national (PFLN), a bien échauffé la bile de la direction de l’ex-parti unique.

 

La famille révolutionnaire a déployé l’étendarde de la guérilla. Dans un communiqué carabiné, le FLN n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour répondre avec virulence à son détracteur qui n’est autre que l’ONM. Le parti que dirige Mohamed Djemiai a qualifié de “dérive dangereuse” l’appel de Mohand Ouamar Benelhad l’accusant sans feinte de “servir des agendas cachés” qui “se croisent avec d’autres appels qui ont des prolongements à l’étranger, dans l’objectif de réaliser ce que le colonisateur français n’a pas pu faire, et qui est celui de dépouiller l’Algérie de sa glorieuse histoire”.

Dénonçant une “ingérence” dans ses affaires internes, le FLN s’en prend violemment à Mohand Ouamer Benelhadj en soulignant son “appartenance politique haineuse vis-à-vis de la doctrine militante du parti”

Le FLN a souligné que “les déclarations de Mohand Ouamer Benelhad n’engage que sa personne et ne peuvent répresenter la position de la puissante organisation”.

L’ex parti unique demande aussi implicitement aux membres du secrétariat de l’ONM de destituer Benelhadj. “Nous demandons au membre du secrétariat national et aux secrétaires de wilayas et tous ses membres, de veiller à la sacralité de l’Organisation, et son illustre image, qui est liée à la génération de la révolution, et de faire face aux dérives dangereuses et les interventions grossières du nommé Mohand Ouamar Benelhadj”, conclut le FLN dans son communiqué.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR