Connect with us

En continu

Le FFS propose la tenue d’une conférence nationale de concertation et de dialogue

Avatar

Published

on

Le Front des forces socialistes (FFS) a proposé, ce dimanche 19 mai, la tenue d’une « conférence nationale de concertation et de dialogue » qui regrouperait «les forces vives du changement démocratique » et ce dans des « délais raisonnables. »

Constatant urgent d’accélérer la cadence de ces rapprochement d’idées et de visions, le FFS propose “la tenue d’une conférence nationale de concertation et de dialogue regroupant les forces vives du changement démocratique dans des délais raisonnables », indique le FFS dans un communiqué rendu publique, signé par son premier secrétaire, Hakim Belahcel.

«Cette rencontre servira d’assise et de rampe de lancement à un vrai pacte politique consensuel qui définira par la suite les contours du processus de transition démocratique dans le pays », développe le FFS qui estime que “cette première rencontre se tienne sans préalables et sans conditions”.

Le FFS affirme« avec beaucoup de fierté » la multiplication des initiatives politiques », le FFS affirme qu’il « ne peut qu’être réceptif et attentif à l’évolution de ces propositions de sortie de crise émanant de l’opposition et affirme son entière disponibilité à les discuter et à les débattre dans un cadre approprié et favorable à l’émergence d’une issue consensuelle et adaptée à la crise multidimensionnelle qui mine l’avenir de pays ».

A cet effet, le FFS affiche sa disposition “à contribuer activement à mettre en œuvre ce projet politique qui est salutaire pour l’avenir du peuple et de la nation”, poursuit l’auteur du communiqué soulignant que le parti “n’épargnera aucun effort afin de faire aboutir toute initiative politique capable de nous s’inscrire dans un vrai processus démocratique de transition, protégé et garanti par l’institution militaire sans que celle-ci ne s’interfère dans ses tenants et aboutissants”.

Par ailleurs, le FFS indique qu’Aujourd’hui, “le Pouvoir réel est assumé et exercé entièrement par l’état-major de l’armée qui lègue occasionnellement, quelques-unes de ses attributions de façade à un fonctionnaire à la tête de l’État et à un gouvernement factice et impopulaire”.

“La dernière forfaiture politique “fabriquée de toutes pièces “par les laboratoires du régime, fut le simulacre de dialogue qui a été boudé par tout le monde y compris les partis proches du sérail ainsi que par le chef de l’état par intérim lui-même”, ajoute-il

Le FFS estime que “devant cette situation de flottement politique généralisée et face à l’entêtement pesant du pouvoir, les vraies forces du changement doivent agir.  Elles doivent être à la hauteur du contexte politique qui devient de plus en plus épineux”, lit-on dans le communiqué.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR