Connect with us

Politique

Le FFS dénonce la condamnation de l’ancien maire de Tichy

Published

on

Le parti du Front des Forces Socialistes (FFS) a dénoncé ce jeudi la condamnation de l’ancien maire de Tichy, Hamid Aissani, à sept ans de prison ferme par la Cour de Béjaia. Le jugement prononcé le mercredi 8 décembre a été « qualifié d’arbitraire ».

« Le FFS condamne fermement la décision judiciaire arbitraire rendue hier, mercredi 08 décembre 2021 par la Cour de Bejaia qui est 7 ans de prison avec dépôt immédiat à l’audience, contre le camarade Hamid Aissani, maire de Tichy du FFS, pendant le mandat écoulé au cours duquel il a également été suspendu arbitrairement de ses fonctions par le wali de Bejaia le 19 janvier 2021 », a indiqué une déclaration du parti signé par son premier secrétaire, Youcef Aouchiche.

Condamné pour une affaire de « corruption« , le FFS dénonce des accusations qui « ne sont fondées sur aucune preuve matérielle ». D’après la même source, l’ancien maire condamné a été la cible « de dizaines de messages malveillants anonymes visant à régler des comptes ».

« Le cas du camarade Hamid Aissani et de beaucoup de nos représentants élus sont victimes de messages malveillants anonymes et controversés, et ce qui les affecte aujourd’hui n’est que le résultat de la criminalisation de l’acte de gestion que le FFS continue d’exiger de lever afin de donner une plus grande liberté d’initiative et d’indépendance aux représentants du peuple », appelle la déclaration du parti.

Se disant « choqué par cette lourde condamnation », le FFS a appelé à la libération de leur camarde ainsi qu’à sa réhabilitation. Le parti a aussi appelé « à une enquête plus approfondie qui mettra à jour les secrets de cette affaire ».





Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR