Connect with us

Politique

Le FFS condamne la décision du Conseil d’État contre le PST

Published

on

Le Parti du Front des Forces Socialistes (FFS) a condamné vendredi la décision du Conseil d’Etat de suspendre temporairement les activités du Parti socialiste des travailleurs (PST). Dans un communiqué signé par son secrétaire national, Youcef Aouchiche, le FFS a dénoncé une « dérive dangereuse ».

« Cette décision est une dérive dangereuse de l’autorité dans une série de restrictions affectant les organisations politiques de manière inédite et croissante, avec l’utilisation flagrante de l’administration et de la justice, dans le but d’hypothéquer l’action politique et d’achever le pluralisme que les Algériens ont arraché après des décennies de lutte », a indiqué le FFS.

Par le biais de son communiqué, le parti a exprimé sa solidarité avec le PST et a exigé l’arrêt « de ces pratiques arbitraires et répressives, qui ne constituent en aucun cas une solution à la crise nationale, mais au contraire, elles vont la compliquer ».

Pour le FFS ces pratiques contredisent le discours du pouvoir et dénoncent qu’il « n’y a aucune intention d’ouvrir le champ politique d’une manière qui contribue à l’adoption d’un projet national global ».

« Le FFS réitère que le pays a besoin d’une atmosphère d’apaisement et de rétablissement de la confiance et que la sagesse et la raison prévalent, d’autant plus qu’il connaît une stagnation politique, et une confusion économique et sociale en l’absence de perspectives réelles qui rassurent les âmes des femmes et des hommes algériens », conclut le communiqué.

Pour rappel, le Conseil d’État a rendu jeudi sa décision dans l’affaire opposant le ministère de l’intérieur au PST, en décidant de suspendre les activités du Parti de façon temporaire et de fermer ses locaux.

Continue Reading
Advertisement
Comments