Le FFS appelle tous les autres maires à se joindre massivement au boycott de la présidentielle

Crédit photo: DR. Hakim Belahcel, nouveau secrétaire du FFS

Le front des forces socialistes (FFS) a salué, ce jeudi, la position des maires qui rejettent les élections présidentielles du 04 juillet qualifiant cet acte comme « révolutionnaire », qui selon le parti, converge parfaitement avec la position initiale du FFS de boycotter le « simulacre électoral ».

 

« le Front des forces socialistes félicite et se solidarise entièrement avec les maires qui ont pris la décision  historique de ne pas encadrer les élections présidentielles décidées par le pouvoir pour le 4 juillet prochain », indique le communiqué du parti.

Le FFS estime que « cette démarche civilisée et pacifique traduit parfaitement l’intime volonté du peuple algérien de ne pas cautionner un énième coup de force institutionnel opéré contre ses légitimes revendications ».

Le parti a, dans la même foulé, considéré que position des maires qui rejettent ces élections présidentielles, « est un acte révolutionnaire qui converge parfaitement avec notre position initiale qui est le boycott actif de ce simulacre électoral », lit-on dans le communiqué du FFS rendu publique ce jeudi.

Le FFS lance un appel à tous les autres maires « à se joindre massivement à ce digne élan libérateur », est-il écrit dans le communiqué.

Par ailleurs, le parti n’a pas manqué de demander aux Algériens de rester mobilisé avec détermination et pacifiquement jusqu’à l’effondrement total de ce régime arrogant et répressif.

d’autre part, l’auteur du communiqué a appelé, une nouvelle fois, le général Gaid Salah à ne plus s’immiscer dans les affaires politiques du pays. « Car la véritable mission historique qui incombe à l’institution militaire dans un tel contexte, c’est de ne pas s’opposer aux attentes populaires et de s’inscrire fortement dans la protection du processus de transition démocratique qui aura lieu inéluctablement », précise le parti.