Connect with us

Politique

Le Drian affirme « le respect fondamental » de la France de « la souveraineté algérienne »

Published

on

© LP/Jean-Baptiste Quentin
© LP/Jean-Baptiste Quentin

Le ministre français des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian s’est exprimé mardi sur les tensions diplomatiques entre Alger et Paris. S’exprimant devant l’Assemblée nationale, le Drian a affirmé « le respect de fondamental » de la France de « la souveraineté algérienne ».

« Récemment le Président de la République a rappelé son profond respect pour le peuple algérien. Cela signifie aussi bien sûr le respect fondamental de la souveraineté algérienne », a dit le chef de la diplomatie française devant l’Assemblée nationale. « C’est aux Algériens et à eux seuls de décider de leurs destins et de définir les contours de leurs choix et de leur débat politique », a-t-il ajouté.

Questionné sur le rappel de l’Ambassadeur algérien à Paris, Mohamed Antar Daoud, Jean-Yves Le Drian a dit regretter cette décision. « Cela ne correspond pas à l’importance que nous attachons à la relation entre nos deux nations », a-t-il dit.

« Nous sommes convaincus de l’intérêt commun de nos deux pays à travailler ensemble. Cette vision (…) est, je crois, partagée par beaucoup de responsables algériens à tous niveaux », a-t-il ajouté.

Le Président français Emmanuel Macron avait récemment déclenché la colère d’Alger après avoir questionné l’existence d’une nation algérienne avant la colonisation française et après avoir accusée l’Algérie de s’être construite sur « une rente mémorielle ». Ces proprement ont été fortement dénoncés par la Présidence de la République qui a décidé du rappel de son ambassadeur à Paris « pour consultation ».

Le 5 octobre dernier, Emmanuel Macron a dit vouloir « l’apaisement » avec Alger alors qu’Abdelmadjid Tebboune a indiqué le 10 octobre que l’ambassadeur algérien ne retournera à Paris qu’avec « le respect total de l’État algérien ».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR