Connect with us

Politique

Le Conseil supérieur de la magistrature gèle le mouvement opéré par Zeghmati

Le Conseil supérieur de la Magistrature (CSM) annonce sa décision de geler le récent mouvement opéré par le ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati dans le corps des magistrats, apportant, de ce fait, son soutien à la grève entamée ce dimanche par le Syndicat national des magistrats.

Avatar

Published

on

serment des magistrats

Lors de la réunion de son bureau national, tenue ce dimanche, le CSM souligne dans son communiqué signé par 12 de ses membres “qu’il n’a pas pu exercer ses prérogatives légales dans la mise en oeuvre du mouvement annuel annoncé en date du 24 octobre 2019”, son rôle étant limité, précise-t-il “à prendre connaissance de la liste finale élaborée préalablement par le ministère de la Justice”.

Ainsi, le CSM décide “de geler les résultats du mouvement et de laisser la session du Conseil ouverte jusqu’à ce que le mouvement soit étudié de nouveau conformément à ce que nous confère la loi”, concluent les signataires du communiqué.

Cette décision fait suite à la grève nationale ouverte lancée dimanche par le Syndicat national des magistrats qui a paralysé dimanche l’activité judiciaire.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR