Connect with us

Economie

Le Conseil des ministres valide le projet de loi sur la lutte contre la spéculation

Published

on

La réunion du Conseil des ministres qui a eu lieu hier, dimanche 17 octobre, a été consacrée à examen et à l’approbation du projet de loi relatif à la lutte contre la spéculation, a indiqué un communiqué de la Présidence de la République.

La même source a fait savoir que dans ce cadre, le conseil des ministres a procédé à une révision du Code pénal pour l’adapter à la nouvelle conception de l’échelle des peines renforcées, en l’occurrence celles décidées pour lutter contre la spéculation, à savoir des peines qui pourront aller jusqu’à 30 ans de prison voire la perpétuité dans certains cas.

Pour sa part, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a chargé le ministre du Commerce, Kamel Rezig, de « sensibiliser les commerçants et la société civile sur la loi sur la lutte contre la spéculation et de la présenter aux citoyens via les médias, pour faire la distinction entre le stockage organisé à des fins commerciales et le stockage visant à créer la pénurie ou engendrer une hausse des prix », indique le document de la Présidence.

Pour rappel, dans le cadre de la lutte contre la spéculation, le président Abdelmadjid Tebboune avait donné des instructions au ministre de la Justice, Abderrachid Tebbi, le 03 octobre d’élaborer un projet de loi relatif à ce « crime » avec des peines allant jusqu’à « 30 ans de prison ferme ». Le chef de l’État a affirmé en septembre dernier que les autorités seront « intransigeantes » contre ces « parasites qui tentent d’épuiser les moyens de l’État en créant des pénuries« .

Continue Reading
Advertisement
Comments