Connect with us

Politique

Le conseil des magistrats de Tindouf se démarque de la grève

Le Conseil des magistrats de Tindouf, s’est démarqué, ce dimanche 27 octobre, de l’appel au gel de toutes activités judiciaires, lancé par le Syndicat National des Magistrats (SNM) pour dénoncer “la violation grave de l’indépendance de la justice et le piétinement des prérogatives du haut conseil de la magistrature par celui qui incarne le pouvoir exécutif”.

Avatar

Published

on

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le Conseil des magistrats de Tindouf a précise que “la décision prise le 26 octobre 2019, par le président du SNM, Issad Mebrouk appelant à une grève illimitée des magistrats entrainant, de ce fait, le gel de toutes les activités judiciaires ne représente pas la position du collectif du SNM”.

Selon le Conseil, “aucune réunion du SNM ne s’est tenue à cette date”, affirmant “qu’après de nombreux contacts, il s’est avéré qu’un grand nombre de membres du SNM n’ont eu la moindre connaissance d’une telle réunion dont nous déclinons toute responsabilité”. 

La grève à laquelle a appelé le Syndicat national des magistrats (SNM) enregistre un taux de suivi de 96%, selon les chiffres du SNM publiés ce dimanche matin. Pour l’heure, seule la Cour de Tindouf s’est démarqué du mouvement de grève.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR