Connect with us

En continu

Le Club des magistrats tire à boulets rouges sur l’ex chef de DRS le géneral Toufik

Avatar

Published

on

Le général à la retraite, Mohamed Mediene dit Toufik n’est plus cet “homme-lion” que tout le monde redoutait. Il reçoit aujourd’hui des volées de bois verts qui doivent certainement le mettre sur la corde raide. Le Club des magistrats ont dénoncé, ce dimanche 21 avril, les combines de l’ex chef de DRS communément connu sous le nom de “Rab Dzayer”, “le dieu de l’Algérie”.

 

En effet, les magistrats ont tiré à boulets rouges sur l’ex patron de DRS. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, les magistrats ont indiqué que “cet homme fantôme qui s’est fait passé, autrefois, pour le dieu de l’Algérie (Rab Edzayer) a tenté désespérément de relier le présent et l’avenir de l’Algérie à sa personne”.

“Ce prétendu “Toufik”qui parle couramment le langage des démons et des crocodiles, ne représente que lui-même et ses adeptes des gardiens du temple fantôme qui cherchent à susciter la peur et à relier le pays à des agendas extérieurs”, lit-on dans le communiqué.

Le Club des magistrats indique que “ceux qui ne se soucient pas de l’Algérie mais de leurs intérêts étroits sont, aux yeux de la loi en cas de poursuite judiciaires, des justiciables ordinaires qui ne jouissent d’aucun privilège de juridiction”.

Par ailleurs, Les membres du club des magistrats se disent victimes d’une campagne “féroce” et “frénétique” qui vise à neutraliser leur rôle dans leur alignements avec les revendications légitimes du mouvement populaire. “Les magistrats ont rejeté le 5ème mandat et réclamé la démission de Président de la République et le président du haut conseil de magistrature. Ils ont également appelé à lutter contre la corruption et à l’indépendance de l’autorité judiciaire”, déclare le Club des magistrats qui réitère sa non-supervision de l’élection présidentielle prévue le 04 juillet.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR