Le calme est revenu à Ben Mhidi (El Tarf)

Crédit photo:DR

Le calme est revenu ce matin à Ben Mhidi (El Tarf) après les événements de la soirée de jeudi où les forces de l’ordre sont intervenues avec force de gaz lacrymogène pour libérer la brigade de gendarmerie assiégée par des émeutiers de Sidi Mebarek (10 km au nord de Ben Mhidi). Ces derniers étaient venus venger l’un des leurs abattu accidentellement, semble-t-il, par une patrouille de gendarmes.

Contrairement à ce qui a été rapporté hier, la brigade n’a pas été incendiée mais a elle été la cible de jets de pierre qui ont brisé les vitres et endommagé les véhicules de service.

En fait, l’éleveur de moutons tué par les gendarmes est un individu parfaitement connu pour sa dangerosité et ses agressions. C’est un récidiviste recherché pour vol de voiture, de cheptel, d’agressions etc. Il a brandi un sabre pour ne pas se laisser prendre par les gendarmes venus le cueillir dans la bergerie de son père où il s’est réfugié. Pour le neutraliser, un gendarme a usé de sont arme en visant les jambes mais ce seraient les reins qu’il aurait touchés accidentellement .

Les habitants de Ben Mhidi accusent les gendarmes d’avoir cherché à les asphyxier. En effet les renforts en arrivant sur les lieux ont tirés des bombes sur les assaillants venus de Sidi Mebarek qui ont pris la fuite mais aussi sur les résidents qui ne faisaient que regarder. Il y a quelques échauffourées mais le calme est revenu avant le lever du jour. Aucun blessé n’a été signalé dans les services hospitaliers de la région.

Adsence Milieu article