Connect with us

Economie

Le baril de pétrole frôle les 60 dollars

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Les prix du baril de pétrole poursuivent leur hausse ce vendredi pour le quatrième jour consécutif. Ils frôlent les 60 dollars pour la première fois depuis plus d’une année.

Ce matin, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s’est apprécié de 1,10% à Londres par rapport à la clôture de jeudi, à 59,49 dollars, peu après avoir touché 59,75 dollars.

Le baril américain de WTI pour le mois de mars a gagné dans le même temps de 1,08% à 56,84 dollars, après avoir atteint 57,09 dollars. Un prix que le baril n’a pas atteint depuis le 22 janvier 2020.

Les prix du pétrole “continuent de grimper en flèche et le Brent s’approche de la barre psychologique importante des 60 dollars” le baril, a constaté Eugen Weinberg, analyste de Commerzbank.

“Les commentaires de soutien de l’Opep au sortir de leur réunion de mercredi” sont le principal moteur de cette hausse, a expliqué de son côté Stephen Innes, d’Axi.

En effet, l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) s’est dite “optimiste” quant à la reprise de la demande d’Or noir durant l’année 2021. L’organisation pétrolière a diffusé un communiqué à l’issue de sa réunion qui s’est tenue mercredi disant que le marché pétrolier bénéficie également du “déploiement progressif des vaccins dans le monde (…), un facteur positif pour le reste de l’année, qui stimulera l’économie mondiale et la demande de pétrole“.

Pour rappel l’OPEP et ses alliés (OPEP+) se sont réunis mercredi par visioconférence. Ils ont constaté que leur accord portant réduction volontaire de la production pétrolière a été suivi à 99%.

Le taux de conformité des membres de l’OPEP a atteint 103% en décembre dernier, tandis que le taux de conformité des pays Non membres à l’OPEP est de 93%, soit un taux total de 99%, avait rapporté l’APS, citant le ministre de l’Energie algérien Abdelmadjid Attar.

Avec APS

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR