L’association des oulémas algériens souhaite que Bensalah soit remplacé

Crédit photo:DR. Association des oulémas algériens

Grand Angle (300x600)

Le président de l’Association des oulémas algériens, Abderrazak Guessoum, a déclaré, ce dimanche 2 juin, qu’il serait préférable de remplacer Abdelkader Bensalah à la tête de l’État, après l’annonce du Conseil constitutionnel sur l’impossibilité de tenir l’élection présidentielle le 4 juillet prochain.

 

« Nous nous sommes contre personne mais puisque M. Bensalah n’a pas réussi à organiser ni l’élection présidentielle ni le dialogue comme cela était attendu, nous souhaitons, de ce fait, qu’il soit déchargé de sa mission et remplacée par celui qui peut assurer cette mission », a indiqué Abderrazak Guessoum lors d’une interview accordée, ce dimanche,  à la Radio chaîne I .

« La prolongation du mandat s’oppose à certaines revendications populaires. Le hirak veut un renouvellement. Ce dernier doit se faire dans le cadre de la Constitution. D’où notre demande de faire appliquer les articles 7 et 8 de la Constitution qui stipule que le peuple est la source de tout pouvoir»,a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le président de l’Association des oulémas algériens a souligné que la période de transition « doit être limitée et aura à répondre aux revendications populaires en faisant la rupture avec le passé. Durant cette période, un gouvernement de compétences nationales et une instance d’organisation des élections ayant une crédibilité doivent être désignés. Après, l’élection d’un nouveau président de la République aura toute la confiance du peuple », développe-t-il.
S’agissant du dialogue national prôné par l’état-major, M.Guessoum a indiqué que les oulémas sont « prêts » à être les intermédiaires pour l’organisation de la conférence du dialogue national qui « ne doit exclure personne ».

« Cette conférence doit se contenter de poser les repères pour le futur en précisant les paramètres de désignation du gouvernement et de l’instance d’organisation des élections et les critères d’éligibilité à la présidentielle », a-t-il préconisé.

Adsence Milieu article