Connect with us

Accueil

L’ancien policier Zahir Moulaoui condamné à 18 mois de prison ferme

Published

on

Le verdict est tombé ce mardi dans l’affaire de l’activiste du Hirak et ancien policier Zahir Moulaoui et le militant Lyes Chibane. L’ancien policier a été condamné à 18 mois de prison ferme, tandis que le militant Lyes Chibane a écopé d’un an de prison dont 7 mois ferme, a indiqué le Comité national pour la défense des détenus (CNLD).

 Lors de leur procès qui s’est déroulé le 26 avril, à distance à partir de la prison de Koléa, le procureur de la République près le tribunal Sidi M’hamed, a requis trois ans de prison ferme assorti d’une amende de 200 000 Da à leur encontre, alors que l’agent judiciaire du trésor a réclamé 2 millions de dinars comme dommages et intérêts.

Avec ce verdict prononcé aujourd’hui, Lyes Chibane sortira de prison ce 12 mai.

Le 16 mars 2022, la chambre d’accusation de la Cour de Ruisseau a décidé de renvoyer leur dossier le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed après requalification des faits. Les deux détenus, placés sous mandat de dépôt le 12 octobre 2021, étaient poursuivis principalement pour «diffusion et publication de fausses informations ayant pour but atteinte à l’ordre public, atteinte à l’intégrité et l’unité nationale, incitation à attroupement, outrage à corps constitué».

L’ancien policier qui s’est engagé avec le Hirak dès février 2019, a été arrêté à Bejaia le 5 octobre 2021 alors qu’il participait à une marche commémorative des événements d’Octobre 88.

Le 26 avril dernier, le procureur a prononcé son réquisitoire sans plaidoirie. Ce qui confirme selon les avocats de la défense que «soit le dossier et vide soit il est politique», a estimé Me Mourad Zenati. De son côté, Me Mustapha Bouchachi, exprimant son «étonnement», a dénonce le fait que la police judicaire travaille sous ordres politiques. «Il n ya plus de lois, il y a des ordres», a-t-il déclaré.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR