Connect with us

Politique

L’ancien député Nordine Ait Hamouda arrêté à Bejaïa

Published

on

© DR | l'ancien député Nordine Ait Hamouda, arrêté

L’ancien député et dirigeant du RCD, Nordine Ait Hamouda a été arrêté dans l’après midi de samedi 26 juin par des éléments de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) au niveau de l’hôtel Alloui à Tichy (Bgayet), a rapporté la chaine Berbère Télévision.

Selon la même source, le fils du colonel Amirouche se trouvait à Tichy où il a animé une conférence. La nouvelle de l’arrestation s’est propagé comme une trainée de poudre. Sur la toile, l’arrestation a suscité l’indignation des internautes.

« Encore une interpellation de plus, une interpellation de trop, alors que la situation recommande beaucoup plus, de la retenue, de la clairvoyance et de l’apaisement dans le pays », dénonce Said Salhi,le vice président de la ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH). « Que cesse les arrestations, que l’ensemble des détenus d’opinion soient libérés »a-t-il poursuivi. De son coté Djamel Zenati estime que « cette arrestation est une provocation ».

Pour sa part le café littéraire de Tichy a dénoncé dans un communiqué rendu public l’arrestation. « Une semaine seulement après l’annulation arbitraire de la conférence de Maître Kader Houali, voilà que le pouvoir cible à nouveau le café littéraire de Tichy, à travers l’arrestation de Nouredine Ait-Hamouda, intervenue à la fin de sa conférence qu’il avait tenue à la maison de jeunes de Baccoro. En effet, des policiers en tenue et en civil ont fait une descente à l’hôtel Aloui où le conférencier se trouvait avec ses compagnons pour l’arrêter et le conduire probablement au commissariat de Bejaia », lit-on dans le communiqué.

Les auteurs du document estiment que « cette arrestation est une provocation intolérable ». « Nous la dénonçons et la condamnons avec la plus grande vigueur. La société civile et les citoyens en général se doit de réagir face à l’exceptionnel piétinement de nos droits et libertés par les autorités », s’indignent-ils. « L’indifférence et la passivité ne coûteront encore plus que serions tentés de penser si nous ne nous organisons pas pour nous protéger des assauts incessants du pouvoir », alertent-ils.

« Soyons solidaires et réclamons le respect de nos libertés quotidiennement. Partis, syndicats, associations, collectifs, hommes et femmes de culture ! Soyons unis et solidaires faces aux injustices », conclut le communiqué.

Pour rappel, Nordine Ait Hamouda avait créé une suite vive polémique à ses propos sur des personnalités nationales lors d’une interview accordée à la chaîne El Hayet TV. Cependant, rien n’indique que son arrestation est en lien avec ses propos tenus récemment.

Durant cette interview, l’ex-député a qualifié l’Émir Abdelkader et d’autres figures du mouvement national et de la Révolution, Messali El-Hadj et Houari Boumediène, de « traîtres ». Noureddine Ait Hamouda a également accusé les descendants de l’Emir Abdelkader de continuer à percevoir des pensions de l’Etat français. Des membres de la famille de l’Emir ont annoncé le dépôt d’une plainte.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR