Connect with us

Politique

Lamamra: « l’Algérie ne permettera aucune ingérence dans ses affaires internes »

Published

on

© AFP | Le Ministre des Affaires Étrangères et de la Communauté Nationale à l’Étranger, Ramtane Lamamra

Le ministre des Affaires Étrangères, Ramtane Lamamra ,a répondu jeudi une nouvelle fois aux propos du Président français Emmanuel Macron. Dans une déclaration accordée à l’agence de presse Anadolu, le chef de la diplomatie algérienne a indiqué que le pays ne permettera aucune « ingérence dans ses affaires internes » et que les déclarations de Macron n’affectront pas les relations de l’Algérie avec ses partenaires comme la Turquie.

« Tous les partenaires y compris la France doivent comprendre que l’Algérie ne compromettra pas sa réputation de coopération et ne permettra aucune ingérence dans ses affaires internes. Nous répondons donc fermement aux propos des autorités françaises que nous considérons comme inacceptables », a indiqué Ramtane Lamamra depuis Rome où il participe à la troisième réunion Italie-Afrique.

Pour Ramtane Lamamra, les tensions avec Paris « n’affectront pas » les relations d’Alger avec ses partenaires notamment la Turquie qui a été évoquée dans les propos de Macron.

« Je ne pense pas qu’une crise entre la France et l’Algérie, quelle qu’en soit la raison, affectera nos relations avec d’autres pays frères comme la Turquie. Nous avons un long passé difficile et complexe avec la France que nous avons toujours réussi à gérer jusqu’à présent », a déclaré le diplomate algérien.

Et d’ajouter: « Nous avons toujours protégé notre réputation, nos droits et notre souveraineté auprès de la France ou de tout autre pays ».

« Nous sommes prêts à travailler avec quiconque tant que notre indépendance, notre souveraineté et nos droits légitimes seront respectés. Autrement, nous sommes également prêts à lutter pour cela », ajoute-t-il encore.

Pour rappel, des propos du Président français rapportés par Le Monde ont suscité la colère de l’Algérie. Ce dernier avait accusé l’Algérie de s’être construite « sur une rente mémorielle » et a questionné la présence « d’une nation algérienne avant la colonisation française. Le Président français avait également évoqué « une domination turque en algérie ».

« Moi, je suis fasciné de voir la capacité qu’a la Turquie à faire totalement oublier le rôle qu’elle a joué en Algérie et la domination qu’elle a exercée », avait déclaré Macron, selon Le Monde.

Ces propos ont suscité la colère de l’Algèrie qui a rappelé son ambassadeur et a fermé son espace aérien aux avions militaires français opérant au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane.

Notons, par ailleurs, que Ramtane Lamamra a appelé le 5 octobre dernier la France officielle de « décoloniser sa propre histoire », la taxant de « faillite mémorielle ».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR