Connect with us

Politique

L’Algérie prendra part à la réunion du G20 prévue à Rome en 2021

Feriel Bouaziz

Published

on

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a reçu hier, samedi 5 décembre à Alger, le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di-Maio. Une rencontre dans laquelle l’Algérie s’est vu conviée officiellement à la prochaine réunion du G20 prévue en Italie fin octobre 2021.

En effet, l’Algérie s’est vu officiellement conviée à la prochaine réunion au sommet du G20 qui se tiendra en Italie dans la ville de Rome, fin octobre 2021. En visite de travail à Alger hier, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale italien Luigi Di-Maio, a informé son homologue algérien Sabri Boukadoum de la décision de Rome d’inviter l’Algérie à la quinzième réunion du groupe des vingt.

L’Italie a succédé à l’Arabie saoudite à la tête du G20 le 1 décembre 2020. Giuseppe Conte, président du Conseil italien, a annoncé, via twitter, que “la présidence italienne du G20 se basera sur 3 piliers, qui sont l’Homme, la planète et le bien-être“.

Ajoutant également que cette dernière devrait “faire face aux défis mondiaux qui nous attendent et œuvrer ensemble, dès aujourd’hui, pour construire demain et remettre une planète meilleure à nos enfants“.

Notons par ailleurs, qu’au sommet du G20 qui se tiendra cette année dans la ville de Rome, se réunira, en plus de l’Algérie, l’Union européenne, l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, la Russie, le Canada, l’Argentine, la Chine, la Turquie, le Brésil, l’Allemagne, les États Unis, l’Inde, la Corée du Sud, le Royaume Uni, l’Italie, le Japon, l’Indonésie, le Mexique, la France et l’Australie.

En outre, au cours de cette rencontre tenue hier, entre M.Boukadoum et son homologue italien M. Di-Maio, un mémorandum d’entente sur le dialogue stratégique des relations bilatérales et les questions politiques et de sécurité globale a été signé en vue d’un “véritable partenariat” ainsi qu’a une “consolidation des relations et la coopération bilatérales” entre les deux pays, selon l’APS.

Des questions d’ordre régionales et internationales, en particulier, l’évolution récente au Sahara occidental ainsi que la situation en Libye et au Mali, et tout ce qui touche au bassin méditerranéen, notamment, le phénomène de l’immigration clandestine, ont également été évoqués par les deux ministres.

Pour rappel, le chef de la diplomatie italienne, Luigi Di-Maio a entamé samedi une visite de deux jours en Algérie à l’invitation de son homologue algérien. Il s’agit de sa seconde visite officielle au pays au titre de l’année 2020.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR