Suivez-nous

Economie

L’Algérie et la Tunisie “veillent à concrétiser” la liaison entre leurs réseaux ferroviaires

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR |

Le ministre des Travaux publics et ministre des Transports par intérim, Farouk Chiali, a déclaré jeudi que l’Algérie et la Tunisie œuvrent à relier leurs deux réseaux de transport ferroviaire, rapporte l’APS. Mais, cette décision demeure “tributaire de la compatibilité” des sociétés de transport des deux pays.

Lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a affirmé que les deux pays “veillent à concrétiser” la liaison entre leurs réseaux ferroviaires. Mais, ce projet “demeure tributaire de la compatibilité des infrastructures des sociétés de transport ferroviaire des deux pays”.

Alors que la réouverture de la ligne ferroviaire Alger-Tunis était prévue pour le 2 mai 2017, la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) avait annoncé, le 1er du même mois et de la même année, son report à “une date ultérieure”. Elle avait évoqué des “raisons techniques”.

Un trajet quotidien entre Alger et Tunis avec une correspondance à Annaba devait être programmé. Le coût approximatif du trajet d’environ 6 heures avait était estimé à environ 5.000 DA.

Pour rappel, Farouk Chiali, ministre des Travaux Publics a été chargé de l’intérim du ministère des Transports en janvier dernier après le limogeage du ministre des Transports, Lazhar Hani et le PDG d’Air Algérie, Bakhouche Allache par Abdelmadjid Tebboune.




Lire la suite
Publicité
Commentaires