Suivez-nous

Politique

L’Algérie élue au Conseil d’administration de l’Unicef et à la CND de l’ONU

Publié

le

© DR | L'Organisation international des Nations unies (ONU)

L’Algérie a été élue mardi, par acclamation, par les membres du Conseil Economique Social des Nations Unies (ECOSOC), au Conseil d’administration du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), pour un mandat de trois ans à partir de 2022, a annoncé mercredi la délégation algérienne à l’ONU.

Les membres de l’ECOSOC, réunis à New York dans le cadre de la session 2021, ont, également, renouvelé leur confiance à l’Algérie pour un autre mandat de quatre ans, à la Commission des Nations Unies sur les stupéfiants (CND), à partir de 2022, selon la même source.

“L’Algérie siègera, au titre de la région Afrique, aux côtés de 36 autres pays membres au Conseil d’administration de l’UNICEF, qui représente l’organe directeur de cette organisation, chargé de fournir un appui intergouvernemental et d’assurer la fonction de supervision de l’organisation“, a précisé la délégation algérienne.

En tant que membre du Conseil d’administration, l’Algérie ne manquera pas de déployer les efforts nécessaires pour mener à bien les missions qui incombent à cet organe, en particulier celles liées à la supervision des activités de l’UNICEF et l’approbation des politiques, programmes de pays et budgets de l’organisation“, a-t-elle souligné.

Cette élection intervient au moment où l’UNICEF fête ses 75ans aux services des enfants les plus démunies dans le monde et s’apprête à adopter un nouveau plan stratégique au titre de la période 2022 – 2025, dont la phase de mise en œuvre coïncidera avec le mandat de l’Algérie, a-t-on indiqué de même source.

A ce titre, l’”Algérie ne ménagera aucun effort pour la concrétisation de la vision ambitieuse de l’UNICEF et faire en sorte que les enfants à travers le monde puissent bénéficier du soutien et de l’assistance de cette illustre Organisation“, a ajouté la délégation algérienne à l’ONU.

Par ailleurs, l’Algérie a été réélue à la Commission sur les stupéfiants. “Le renouvellement du mandat de l’Algérie témoigne de la confiance renouvelée des membres de l’ECOSOC en la capacité de l’Algérie et de l’appréciation du travail qu’elle a accompli lors du mandat écoulé, pour la concrétisation des missions de cette Commission qui, rappelons-le, est l’organe de décision du système des Nations Unies chargé des questions liées à la drogue“, a souligné dans ce contexte la délégation algérienne.

Et d’ajouter que “le mandat de cette Commission en fait un organe hautement important pour les Nations Unies, dont les membres se réunissent pour examiner les questions liées à la criminalité et au trafic des stupéfiants“.

Les enjeux mondiaux autour de ces questions font de cette commission un organe crucial, et le renouvellement du mandat de l’Algérie constitue une reconnaissance de son rôle et de son expertise dans la lutte contre trafic de drogue, une expertise que l’Algérie mettra au service de la Commission pour assurer la mise en œuvre de son mandat normatif et opérationnel dans le cadre du contrôle des drogues“, a conclu la délégation algérienne.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR