Connect with us

Accueil

L’Algérie condamne des «assassinats ciblés» du Maroc contre des civils

Published

on

L’Algérie a condamné, mardi, «les assassinats ciblés» par le Maroc en dehors de ses frontières contre des civils innocents, deux jours après les frapes aériennes marocaines, contre des camions et marchands au Nord de la Mauritanie.

«L’Algérie condamne énergiquement les assassinats ciblés commis au moyen d’armes de guerre sophistiquées par le Royaume du Maroc, en dehors de ses frontières internationalement reconnues, contre des civils innocents, ressortissants de trois pays de la région», écrit le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger dans un communiqué.

Pour le ministère algérien des AE, «ces pratiques belliqueuses s’apparentent à des actes répétitifs de terrorisme d’Etat et prennent les caractéristiques d’exécutions extrajudiciaires passibles de poursuites devant les organes compétents du système des Nations Unies».

Dimanche, l’armée de l’air marocaine a bombardé des camions et marchands dont des algériens, à Ain Ben Tilli au Nord de la Mauritanie, selon le site spécialisé «menadefense.net». L’attaque n’a pas fait de morts, mais des blessés, a précisé la même source.

«Homicides intentionnels et prémédités»

«Cet acharnement contre des civils à travers des homicides intentionnels et prémédités constitue une violation systémique grave du droit humanitaire international qui doit être vigoureusement dénoncée et résolument dissuadée», soutient le département que dirige Ramtane Lamamra qui évoque «fuite en avant de la puissance occupante marocaine». Elle «constitue un défi persistant à la légalité internationale et expose la région à des développements particulièrement dangereux», averti le ministère des AE.

Enfin, l’Algérie estime que «l’aventurisme que portent les visées expansionnistes du Royaume du Maroc doit interpeller le Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi que l’Envoyé personnel du Secrétaire général, Staffan De Mistura, dont la mission et les efforts d’apaisement se trouvent sérieusement hypothéqués par ces atteintes graves et répétées à la sécurité dans les territoires sahraouis occupés et leur voisinage immédiat avec des risques sérieux de dérives régionales potentiellement périlleuses».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR