Suivez-nous

Politique

L’activiste Dalila Touat condamnée en appel à deux mois de prison avec sursis

Feriel Bouaziz

Publié

le

L’activiste Dalila Touat a été condamnée ce mercredi 17 mars par la Cour de Mostaganem à deux mois de prison avec sursis suivis d’une amende de 20.000 Da pour chacun des deux dossiers dans lesquels elle est poursuivie, a-t-on appris auprès de Me Farid Khemisti.

Lors de son procès en appel qui a eu lieu le 3 mars, le parquet a requis la confirmation des peines prononcées à son encontre, à savoir 18 mois de prison ferme assortis d’une amende de 100.000 DA dans le premier dossier, ainsi que 2 ans ans de prison ferme sans mandat de dépôt et 300.000 DA d’amende dans le second dossier.

En effet, poursuivie dans deux affaires, Dalila Touat a été condamnée le 18 janvier 2020 en première instance à 18 mois de prison ferme assortis d’une amende de 100.000 Da. Elle est accusée d’“outrage à fonctionnaires et institutions de l’État”, “diffamation” et “publications portant atteinte à l’ordre public“.

Dans le second dossier, elle a été condamnée à deux ans de prison ferme sans mandat de dépôt suivis d’une amende de 300.000 Da le 30 novembre dernier. Elle est accusée d’avoir incité des citoyens à boycotter le référendum populaire du 1er novembre et d’”outrage à fonctionnaires dans l’exercice de ses fonctions”.

Pour rappel, l’enseignante au lycée et porte-parole des chômeurs de Mostaganem, Dalila Touat a quitté la prison provisoirement le 19 février dernier suite à la grâce présidentielle annoncée par Abdelmadjid Tebboune.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR