Connect with us

Economie

L’accord Public-Privé signé : privatisations déguisées?

Les partenaires de la Tripartite ont signé ce matin une charte, ouvrant ainsi la possibilité à des entreprises privées de prendre des participations dans des PME publiques.

Ali Ajennadh

Published

on

 

Les partenaires de la Tripartite ont ouvert la voie aux privatisations des entreprises publiques. Les trois partenaires ont signé ce matin, une charte, ouvrant ainsi la possibilité à des entreprises privées de prendre des participations dans des PME publiques.

« Nous faciliterons l’ouverture du capital des Petites et Moyennes Entreprises publiques dans le cadre de la législation en vigueur », a indiqué M. Ouyahia lors de cette réunion Gouvernement-Patronat-Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Le Premier ministre a assisté, ce samedi, à la signature de cet accord. C’est pour la première fois que le gouvernement accepte publiquement que des entreprises publiques puissent avoir  des accords de partenariats ou d’associations avec des entités privées.

Sur le terrain cela a déjà commencé. Le patron des Patrons, Ali Haddad, le tout puissant président du FCE (Forum des chefs d’entreprises) est déjà associé avec une entreprise publique. Son entreprise, l’ETRHB (Entreprise des travaux routiers, hydraulique et bâtiment), est associée à l’entité publique Ferphos; une entreprise qui active dans le domaine de l’extraction, la transformation et la vente du phosphate. C’est l’un des premiers accords à être créé dans ce domaine.

Si ce contrat est le premier entre les entreprises algériennes, ce n’est pas le cas avec les entreprises étrangères. Le gouvernement a déjà accordé des partenariats entre des entreprises publiques et des sociétés privées étrangères. C’est le cas dans le domaine des hydrocarbures. Cette démarche est encore plus valable dans le secteur hôtelier ; plusieurs hôtels, appartenant à l’Etat, sont en effet gérés par des chaînes étrangères. Ce qui n’a jamais été fait avec des privés nationaux.

Cette démarche  démontre que lorsque l’association est faite sur des bases saines, elle peut assurer des résultats positifs. Or, beaucoup d’indicateurs convergent vers un jeu peu fiable dans la nouvelle étape que le gouvernement entend ouvrir avec ses « partenaires » économiques : ces associations: “public-privé” vont apparemment ouvrir la voie à une privatisation déguisée des entreprises économiques publiques. Partant du principe “une privatisation bien menée peut être positive”, la manière avec laquelle certains patrons lorgnent sur certaines entreprises publiques reste néanmoins  peu convaincante.

Les entreprises publiques étant en majorité très mal managées;  en retard dans leurs domaines respectifs et en proie à des difficultés structurelles, elles restent donc en position de faiblesse face à des patrons qui ont, au moins, des chaînes de crédits à leur guise. L’Etat se disant « accompagnateur » du secteur « économique national, public ou privé », appuiera certainement l’acquisition de ce patrimoine par des patrons dont la réussite défie toute logique.

Ce qui ne va manquer de « choquer » le monde du travail est sans doute la propension de l’UGTA à accompagner, voir à cautionner, ce bradage qui ne dit pas son nom.

 

Economie

Sonelgaz: 70 mds de DA de factures impayées depuis début 2020

Avatar

Published

on

By

© DR |

 Le montant des factures d’électricité et de gaz impayées par les clients de Sonelgaz depuis le début de 2020 s’élève à 70 milliards de dinars, a indiqué jeudi à Alger le Président directeur général (P-dg) du groupe, Chaher Boulakhras.

Dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie de signature des traités de fusion de quatre filiales du groupe Sonelgaz, M. Boulakhras a précisé que le montant des créances résultant du non-paiement des factures d’électricité et de gaz par les clients de Sonelgaz, depuis le début de 2020, s’élevait à 70 milliards de DA contre 53 milliards de DA à la même période en 2019.

Le P-dg de Sonelgaz a imputé cette hausse des créances à la crise sanitaire mondiale qui, a-t-il dit, n’a pas épargné l’Algérie.

M. Boulakhras a rappelé que Sonelgaz avait décidé de ne recourir à aucune coupure d’électricité et de gaz jusqu’à la fin de la crise sanitaire induite par la Covid-19, soulignant que le Groupe procèdera au recouvrement de ses créances auprès de ses clients après la fin de l’épidémie.

L’objectif principal de l’entreprise est d’accompagner les pouvoirs publics dans la lutte contre cette pandémie et l’amélioration de la qualité de prestations fournies aussi bien aux citoyens qu’aux entreprises industriels et exploitations agricoles, a-t-il dit.

Soulignant que la Sonelgaz n’a enregistré à ce jour aucun incident technique majeur, il a fait remarque que les citoyens ont pu passer les étapes du confinement à l’aise en ce qui concerne l’approvisionnement en gaz et électricité, hormis quelques coupures prises en charge très rapidement.

M. Boulakhras a également indiqué que le Groupe Sonelgaz a décidé, après approbation de son Conseil d’administration, de réduire de 30% ses programmes d’investissement et de plus de 10% les coûts d’exploitation et de maintenance dans un premier temps, expliquant que le Groupe a pris cette décision à l’effet d’accompagner les efforts nationaux visant à diminuer les dépenses au cours de cette année suite à la crise sanitaire.

Continue Reading

Economie

BNA: lancement de la Finance Islamique dans deux autres agences à Alger

Avatar

Published

on

By

© DR |

La Banque Nationale d’Algérie (BNA) a procédé, mardi au déploiement de deux nouvelles agences à Alger pour commercialiser les produits de la Finance Islamique a annoncé un communiqué de la BNA.

Il s’agit des agences de Hussein Dey et de “Staoueli, qui viennent de s’ajouter à l’agence de Didouche Mourad qui avait lancé en premier lieu une gamme de produits bancaires relevant de la Finance Islamique le 4 août dernier indique la même source.

Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de la BNA visant la généralisation de l’activité ” Finance Islamique ” sur l’ensemble de son réseau d’agences, lit-on dans le communiqué.

Selon, la BNA, cette action intervient suite à l’engouement important et l’afflux observé au niveau de l’agence Didouche Mourad, première agence à commercialiser les neuf (09) produits de Finance Islamique constituant l’offre de lancement.

Ainsi, la Banque compte accélérer sa démarche de généralisation de cette activité à l’ensemble du territoire national par le déploiement d’au moins cinq (05) agences par semaine, à compter du 16 août, a annoncé la BNA.

La Banque annoncera sur les pages officielles de ses réseaux sociaux ainsi que sur son site web et elle transmettra à la presse des communiqués à chaque opération d’extension de cette activité afin de permettre aux citoyens de s’adresser aux agences concernées pour bénéficier des produits et de toutes les informations relavant de l’activité de la Finance Islamique.

Continue Reading

Economie

Coronavirus: 20 pays ont déjà pré-commandé le vaccin russe

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

20 pays ont déjà pré-commandé le vaccin “Spoutnik V” contre le coronavirus qui a été développé par la Russie et dont l’enregistrement a été annoncé ce matin par le président russe Vladimir Poutine.

“Plus d’un milliard de doses” ont été pré-commandées par 20 pays étrangers, a affirmé le président du fonds souverain, Kirill Dmitriev, qui a précisé que la phase 3 des essais commençait mercredi tandis que la production industrielle est prévue pour septembre.

Selon les autorités russes, le vaccin, baptisé “Spoutnik V” en référence au satellite soviétique qui est le premier engin spatial mis en orbite, sera mis en circulation à compter de janvier 2021 mais les enseignants et le personnel médical commenceront à être vaccinés dès le mois d’août.

Lors d’une vidéo-conférence avec des membres du gouvernement tenue ce mardi matin, le président russe Vladimir Poutine a annoncé l’enregistrement du vaccin contre le coronavirus développé par son pays.

“Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré”, a-t-il dit tout en assurant que le vaccin est “assez efficace” et qu’il “donne une immunité durable”.

Le président a également révélé que l’une de ses filles s’est faite inoculer le vaccin russe. “Elle a participé à l’expérience”, a-t-il indiqué, affirmant qu’elle avait eu un peu de température, “et c’est tout”.

Il est à noter que l’enregistrement ce vaccin intervient alors que le monde a franchi, mardi, la barre des 20 millions de cas de contamination par le coronavirus et des 750.000 morts.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR