Suivez-nous

Politique

Laalami électrocuté par le taser: la LADDH demande l’ouverture d’une enquête

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR | Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) a réagi, mercredi, à l’arrestation musclée de l’activiste Brahim Laalami et son électrocution par le taser appelant le parquet de Bordj Bou Arreridj à ouvrir une enquête judiciaire afin “d’établir les faits”.

“L’activiste du Hirak, Laalami Chems Eddine, dit Brahime, à été victime hier d’une grave blessure, suite à une électrocution au Taser lors de son arrestation brutale qui lui a coûté une hospitalisation et une intervention chirurgicale”, a dénoncé la LADDH.

“La LADDH tout en exprimant sa solidarité avec l’activiste et lui souhaitant prompte rétablissement, appelle en urgence le parquet de Bordj Bou Arreridj à ouvrir une enquête judiciaire en vue d’établir les faits et de situer les responsabilités autours de ce grave précédent”, indique le communiqué.

“Poursuivis et emprisonné plusieurs fois, pour rappel, il a été déjà victime d’une blessure lors d’une interpellation précédente que la LADDH a deja dénoncé”, ajoute-il.

En outre, via le même document, “la LADDH réitère sa demande au respect des droits fondamentaux du citoyen, garanties par le droit national et international des droits humains, particulièrement pour ce qui est du respect en toutes circonstance, de l’intégrité physique sphère inviolables des droits”.

Pour rappel, Brahim Laalami a été à nouveau arrêté mardi soit près d’une semaine après la libération. Il a été électrocuté avec Taser. Déjà affaibli par une grève de la faim qu’il a entamé le 03 août et qu’il a maintenu jusqu’à sa libération le 30 du même mois, l’activiste a été transporté aux urgences. Il aurait subit une intervention chirurgicale.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR