Connect with us

Politique

La peine de Yacine Mebarki réduite à un an de prison ferme

Published

on

L’activiste Yacine Mebarki a été condamné ce mardi par la Cour d’appel de Khenchela à un an de prison ferme. Il a été condamné en première instance à dix ans de prison ferme.

Condamné en première instance à dix ans de prison ferme et 10 millions de DA d’amende, la peine de Yacine Mebarki a été réduite ce mardi à un an de prison ferme et 50,000 DA d’amende, rapporte le comité national pour la libération des détenus (CNLD). Lors du procès en appel le parquet avait requis la confirmation du verdict prononcée en première instance.

L’activiste est poursuivi notamment pour “offense aux préceptes de l’islam”, “incitation d’un musulman à se convertir à une autre religion” et “possession sans autorisation de matériel de guerre”. Selon ses avocats, la dernière concerne deux balles utilisées pour décoration par l’accusé et trouvé lors de la perquisition chez lui.Il quittera la prison en octobre 2021, précise le CNLD.

La condamnation de Yacine Mebarki a suscité une vague d’indignation. Une campagne de solidarité a été lancée en sa faveur et plusieurs ONG y ont pris part.

Sept organisations non gouvernementales dont la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), Amnesty International et Article 19, ont appelé à la veille de son procès en appel à la libération de Yacine Mebarki.

“Les autorités devraient mettre un terme aux enquêtes et poursuites pénales contre des individus pour avoir exprimé pacifiquement leurs opinions, y compris des opinions qui peuvent être critiques à l’égard des préceptes religieux et des représentants de l’État”, avaient elles écrit dans un communiqué conjoint.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR