Connect with us

Société

La mystérieuse affaire de Brahim Laâlami: l’activiste transféré au tribunal de Bordj Bou Arreridj

Son cas est pour le moins énigmatique. Arrêté à la veille de la marche du 1er novembre à Alger, l’activiste Brahim Laâlami n’a plus donné signe de vie. Ce mercredi, la Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH) avait informé que le jeune militant va être présenté devant le procureur du tribunal de Constantine . Arrivés sur place, le père du détenu et l’avocat Me Chadi ont été re-dirigés vers le tribunal de Bordj Bou Arreridj.

Avatar

Published

on

La ligue qui avait pris contacte avec le père de Brahim a indiqué qu’il était parti ce matin rendre visite à son fils “au niveau des services de l’ex-DRS à Constantine, lieu de sa détention”.

Selon Said Salhi, vice-président de la LADDH, “le père a été informé que son fils va être présenté devant le tribunal de Constantine ce mercredi”. Cependant, et contre toute attente, le jeune Brahim Laalami a été transféré vers le tribunal de Bordj Bou-Arreridj à l’instant.

“Notre avocat présent au tribunal de Constantine en compagnie du père du détenu, m’ont informé à l’instant que Brahim est encore transféré, il se trouve au tribunal de Bordj Bou Arreridj 1ère chambre d’instruction”, annonce Said Salhi qui s’interroge sur les raisons de ce transfert. “On dirait que c’est fait sciemment pour punir s’est parents”, s’indigne M.Salhi.

“Pour les nombreuses personnes qui nous ont contactés au sujet de l’activiste Brahime Lalami, arrêté jeudi 31 octobre à la Place des Martyrs à Alger, on tient à préciser que nombreux ceux qui sont à la recherche de son lieu de détention sans pouvoir confirmer car des informations ont circulé qu’il aurait été transféré d’Alger vers Constantine mais pour l’instant ça reste toujours sans confirmation officielle”, avait indiqué, hier mardi, le Comité national  pour la libération des détenus (CNLD).

Et de préciser : “Une avocate de Constantine qui a passé l’après-midi de ce lundi 4 novembre à faire le tour des commissariats de Constantine n’a pas trouvé ni de dossier, ni sa détention, alors qu’un autre activiste et militant des droits de l’Homme fait part de la détention de Brahim Laalami dans un centre de l’ex-DRS à Constantine”.

Société

Coronavirus en Algérie : 434 nouveaux cas, 08 nouveaux décès et 487 guérisons supplémentaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

434 nouveaux cas confirmés de coronavirus ont été enregistrés durant les dernières 24h en Algérie, selon le bilan de ce vendredi 10 juillet.

Ce nouveau bilan porte le nombre total de cas confirmés à 18.242. S’agissant du nombre de décès , celui-ci a atteint un total de 996 après le recensement de 8 nouveaux cas ces dernières 24h.

S’agissant du nombre de guérisons, celui-ci a atteint un total de 13.124 après le recensement de 487 nouveaux cas ces dernières 24h.

Concernant les patients qui se trouvent en soins intensifs, le bilan d’aujourd’hui indique que leur nombre est de 50.

Continue Reading

Société

Alger : trois communes interdisent la vente des moutons dans les lieux publics

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Trois communes de la wilaya d’Alger ont interdit la vente des moutons dans les lieux publics en vue d’endiguer la propagation du coronavirus, a indiqué jeudi un communiqué des services de la wilaya d’Alger.

Il s’agit des communes de Birtouta, Tessala El Merdja et Ouled Chbel de la circonscription administrative de Birtouta.

Si les communes de Tessala El Merdja et Ouled Chbel n’ont pas définit la période de cette interdiction, Birtouta a précisé que la vente des moutons à travers toute la commune restera interdite jusqu’au 6 août prochain.


Continue Reading

Société

Suspension de la circulation automobile : Oran accorde un délai aux citoyens pour rentrer chez eux

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Suite à la décision du gouvernement, jeudi soir, de suspendre la circulation automobile entre 29 wilayas, la wilaya d’Oran a accordé un délai de quelques heures aux citoyens pour rentrer chez eux.

Ainsi, les citoyens bloqués à Oran et les Oranais bloqués dans d’autres régions du pays ont jusqu’à vendredi minuit pour rentrer chez eux.

La wilaya a également décidé d’autoriser les travailleurs des institutions publiques, des travaux publics, de construction et de nettoyage ainsi que les transporteurs de dépouilles de et vers Oran de circuler tout au long de la semaine”.

Pour rappel, le gouvernement a décidé, jeudi soir, l’interdiction pour une semaine, à compter de ce vendredi, de la circulation routière, y compris des véhicules particuliers, de et vers les 29 wilayas suivantes : Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M’sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat et El Oued.

La décision étant annoncée quelques heures avant son entrée en vigueur a fait que plusieurs citoyens se sont retrouvés bloqués dans d’autres wilayas que la leur.


Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR