Connect with us

Culture

La « Longue liste » des auteurs retenus pour le Prix littéraire Mohamed-Dib dévoilée

Published

on

© DR | l'Ecrivain algérien Mohamed Dib

La « Longue liste » des auteurs retenus pour participer à la huitième édition du Prix littéraire Mohamed-Dib a été dévoilée par le Conseil du Prix littéraire, avec un total de 87 auteurs d’expressions, arabe, amazighe et française, a annoncé l’association « La grande Maison » sur sa page Facebook.

Une trentaine de nouvelles publications en langue arabe ont été retenues par ce conseil dont « Au commencement était le verbe » de Amel Bouchereb, « La mort du capitaine » de Hamid Abdelkader, « Mémoire sans couleur » de Nadia Ben Rabie, « Une heure après la patrie » de Asmaa belghachem, « La lampe de la porte de l’ouest » de Djaili El Ayachi, ou encore « Tout ce qui reste » de Hakima Djomana Djeribie.

Le comité a également retenu huit auteurs en langue Tamazight dont Aoudia Zohra, Massika Touati, Abelkader Abdi, Mina Aggaz-Yahiaoui, Hamid Bessad ou encore Cylia Moula.

Concernant les oeuvres en langue française plus de 40 roman et recueil de nouvelles publiées ont été retenues à l’instar de « Zelda » de Meriem Guemache, « Le mauvais génie » de Nadjib Stambouli, « Sur le chemin des sables en feu » de Brahim Sadok, « Faim blanche » de Amin Zaoui, « Derrière les larmes de ma grand-mère » de Ferroudja Ousmer, ou encore « Le seuil du moment » de Leila Hamoutene.

La septième édition de ce prix avait distingué Abdelmounaïm Bensayeh en langue arabe, Mourad Zimu en langue amazighe et Mustapha Benfodil en langue française.

Le Prix littéraire du nom du romancier algérien Mohamed Dib (1920-2003) vise à encourager les écrivains algériens d’expressions arabe, amazighe et français.

Depuis sa création en 2001, l’association culturel « La grande maison » oeuvre, avec le consentement de l’auteur de son vivant, à promouvoir l’oeuvre dibienne, à l’organisation d’ateliers d’écriture, de théâtre de cinéma et de dessin, à rendre accessible un fonds documentaire important et à assurer la relève avec la création du Prix littéraire Mohamed Dib.

Continue Reading
Advertisement
Comments