Connect with us

Politique

La LADDH appelle à “une solution politique qui garantit la transition vers la nouvelle Algérie”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH) a appelé, mercredi, à “une solution politique globale à la hauteur des aspirations légitimes” qui “garantit la transition vers la nouvelle Algérie” estimant que le Hirak est “une chance historique” pour le pays afin qu’il fasse sa transition. “Une chance” que les autorités ne “semblent ne pas saisir”, pour la LADDH.

“Le quotidien du citoyen algérien, déjà délétère, est désormais marqué par des restrictions incessantes à l’encontre des libertés; entrecoupées par des poursuites judiciaires, des arrestations arbitraires, et parfois d’une libération d’un détenu d’opinion qui fait vibrer de joie même après avoir purgé injustement de la prison , alors que la situation politique est toujours en crise, la situation sanitaire suscite des inquiétudes, alors que la situation sociale n’est pas du tout rassurante et laisse entrevoir des signes de crise aiguë”, a regretté la ligue via un communiqué diffusé sur sa page Facebook.

LADDH constate qu’“au lieu de restaurer la légitimité et la confiance perdues nécessaires en ces temps difficiles pour resserrer les rangs et rassembler la collectivité nationale autours des défis, Il semble que les autorités ne mesurent pas suffisamment l’ampleur du danger, alors que la situation, exige plutôt une mobilisation nationale et une une solidarité agissante pour faire face aux défis actuels et futurs”.

A cet égard la ligue “appelle à une solution politique globale à la hauteur des aspirations légitimes du peuple algérien, amplement exprimées dans le hirak “béni” à savoir “l’edification d’un état civil, démocratique et social”.

La ligue exige, aussi, “une solution politique qui garantit effectivement la transition vers la nouvelle Algérie, des droits, de la diversité, de la justice, de la non discrimination aucune”.

“Le Hirak, forgé des expériences et luttes antérieures du peuple algérien, afin de préserver l’état, ainsi que la sécurité et la stabilité du pays et de la société, à décidé en toute conscience et responsabilité dès le 22 février, que le changement ne se fera que pas par une transition pacifique, démocratique et consensuelle; Voici une chance historique pour le pays afin qu’il fasse sa transition à moindre coup, une chance et un message que les autorités semblent ne pas saisir”, a regretté la LADDH.

En outre, la ligue a réitéré son appelle pour “ La libération de tous les prisonniers d’opinion, journaliste et l’ouverture du champ des libertés démocratiques et des médias” et pour “l’ouverture d’un nouveau processus politique démocratique, sérieux et transparent, qui garantit les libertés et l’implication de tous les acteurs politiques et civils authentiques et qui permet au peuple algérien d’accéder à son autodetermination et d’exercer sa volonté et sa souveraineté en toute liberté et sans aucune tutelle”.

“Les tergiversations et l’éloignement de la solution ne feront qu’exacerber l’exaspération du peuple au risque pour l’avenir, d’attenter à la cohésion et à la sécurité du pays”, a conclut le communiqué.



.

Politique

“Il se faisait passer pour un cadre de la Présidence”: la DGSI arrête Zohir Ansel dit Karim Sifou

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Les services de la police judiciaire relevant de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure ont procédé, le 16 septembre 2020, à l’interpellation du dénommé “Zohir Ansel” dit “Karim Sifou” pour “usurpation de fonction” et “escroquerie”, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.

“Les services de la police judiciaire relevant de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure ont procédé, le 16 septembre 2020, à l’interpellation du dénommé “Zohir Ansel” dit “Karim Sifou”, prétendu président du pseudo Conseil des Jeunes Algériens”, indique le communiqué du MDN.

“Cette interpellation intervient suite à une enquête et une poursuite minutieuse qui a abouti à l’implication du mis en cause dans des affaires d’usurpation de fonction de cadre auprès des services de la présidence de la République, d’escroquerie de cadres supérieurs, de pratiques de chantage et de corruption, et d’activités subversives sur les réseaux sociaux. Il prétend, également, entretenir des liens de parenté avec des hauts responsables de l’Etat, civils et militaires”, précise le communiqué.

“Le concerné a été présenté, le 20 septembre 2020 par devant le procureur de la République près du tribunal de Rouïba où le juge d’instruction a décidé de le mettre sous mandat de dépôt au niveau de l’Etablissement pénitentiaire d’El Harrach pour plusieurs chefs d’inculpation à savoir : immixtion, sans qualité, dans des fonctions publiques civiles ou militaires, usurpation de fonction et escroquerie“, ajoute le même document.

Selon la même source, c’est n’est pas la première fois que Zohir Ansel s’implique dans des affaires d'”escroquerie”, le ministère souligne que “ledit escroc fait l’objet de dix-sept (17) condamnations entre 2002 et 2012 par les tribunaux de Khenchla et Oum El Bouaghi, dans des affaires d’usurpation de fonction et trafic d’influence, et faux et usage de faux”.

Notons, par ailleurs, que le ministère de la Défense nationale n’a pas émis de détails concernant la programmation du procès du mis en cause.

Continue Reading

Politique

Début de la campagne électorale du référendum sur l’amendement constitutionnel

Meriem Nait Lounis

Published

on

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohammed Charfi a annoncé ce lundi à travers la radio nationale que le lancement de la campagne électorale pour le référendum d’amendement constitutionnel débutera le 07 octobre.

Dans une entrevue accordé ce lundi à l’émission radiophonique “l’invité du matin”, le président de l’ANIE a annoncé que la compagne électorale pour le référendum d’amendement constitutionnel commencera officiellement le 07 octobre.

Mohammed Charfi note une augmentation de 20% du nombre des inscriptions comparé au scrutin présidentiel du 12 décembre dernier. Il affirme que le nombre a atteint, en moyenne, 15603 inscriptions par jour lors l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales qui a duré 8 jours.

Continue Reading

Politique

Sabri Boukadoum en visite de travail en Tunisie

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le ministre des Affaires Etrangères, Sabri Boukadoum, s’est rendu ce lundi en Tunisie pour une visite de travail d’une journée, annonce un communiqué de ses services.

“Cette visite s’inscrit dans le cadre des relations bilatérales qui relient les deux pays et peuples frères”, indique le communiqué.

Sabri Boukadoum sera reçu par le Président de la République tunisienne, Kaïs Saïed et par le Premier ministre tunisien Hichem Mechichi. Le chef de la diplomatie algérienne s’entretiendra également avec son homologue Othman Jerandi, selon le document du ministère.

Continue Reading
Advertisement

Tendances