Suivez-nous

Société

La justice refuse une mise en liberté provisoire de Billal Ziane, atteint d’un cancer

Il rate son rendez-vous pour sa chimiothérapie. Bilal Ziane, un cancéreux placé sous mandat de dépôt depuis plus d’une semaine, se voit refuser une liberté provisoire pour aller se soigner.

Avatar

Publié

le

 

“Bilal Ziane ce détenu d’opinion atteint d’un cancer et qui a Rendez vous pour sa chimiothérapie pour aujourd’hui, le 23 septembre. La justice refuse de lui accorder une liberté pour se soigner”, indique, ce lundi, le comité national pour la libération des détenus dans un message publié sur sa page Facebook.

Pour rappel, Bilal Ziane est l’un des 22 manifestants arrêtés lors du 29e vendredi de mobilisation populaire contre le pouvoir. Présentés devant le tribunal de Sidi M’hamed, le juge d’instruction a ordonné le placement en détention provisoire de ces manifestants.

Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) avait déjà attiré l’attention sur les dérives et les décisions “indues” de la justice.

“Le tribunal de Sidi M’hamed, après avoir placé sous mandat de dépôt un jeune Billal Ziane (atteint d’un cancer et qui a RDV pour sa chimiothérapie le 23 septembre) et un vieux (Garidi Hamidou) âgé de 76 ans atteint d’une maladie chronique, le procureur et le juge d’instruction du même tribunal (Sidi M’hamed) ont placé, mercredi 18 septembre un malade mental 100 %, Maati Salah, âgé de 47 ans, qui a été arrêté par les services de sécurité lors de la marche du mardi, alors qu’il avait une pancarte entre ses mains sur laquelle sont dessinés tous les présidents algériens”, avait écrit le CNLD dans une déclaration.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR