Connect with us

Sport

La gestion de la pelouse du stade Mustapha-Tchaker confiée à la FAF

Published

on

©

La pelouse du stade de Blida, Mustapha-Tchaker, sera désormais entretenue par la Fédération Algérienne de Football (FAF). Cette décision prise par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrezak Sebgag, intervient suite aux critiques du sélectionneur national Djamel Belmadi et de ses joueurs.

« Nous avons décidé de confier la gestion de la pelouse du stade Mustapha-Tchaker à la FAF, car elle a une souplesse dans la gestion de ce genre de dossiers », a indiqué le ministre de la Jeunesse et des Sports dans une déclaration rapportée par la Radio Algérienne.

Le ministre s’est dédouané de toute responsabilité dans l’état de la pelouse en indiquant avoir reçu « un rapport détaillé sur la pelouse du stade de Blida, accompagné de photos et vidéos, comme si elle était en excellent état ». « Malheureusement, ça n’a pas été le cas« , a-t-il dit.

« Les gens à qui on a confié la gestion des infrastructures sportives ont pris l’habitude de gérer les choses comme s’ils étaient passagers. C’est regrettable d’en arriver là, pour un pays comme l’Algérie. J’ai pris des décisions immédiates, considérées comme des solutions urgentes pour remédier à ce problème. Le sujet est profond et nécessite plus de préparation », a-t-il ajouté.

Sebgag a affirmé avoir pris des décisions sanctionnant les personnes responsables de la gestion de la pelouse.

« J’avais le même sentiment de frustration exprimé par les joueurs et supporters. Maintenant, je comprends les déclarations du président de la République quand il a parlé de Issaba. Ce mot ne vise pas uniquement des personnes, mais il s’agit d’une mentalité, une culture qui est en train de s’installer chez nous. J’ai pris des décisions individuelles, touchant les personnes qui ont un rapport direct avec ce sujet », a-t-il dit encore.

Pour rappel, l’état de la pelouse du stade Mustapha Tchaker a de nouveau été critiqué par les joueurs de l’équipe nationale après le match joué vendredi face au Niger.

Ces critiques sont intervenues quelques semaines après celles de Djamel Belmadi qui avait qualifié l’état de la pelouse d’une « catastrophe » et « une calamité », estimant que cette négligence est un « sabotage » envers la sélection nationale.

« J’ai l’impression d’avoir discuté de la problématique Tchaker depuis mon arrivée en juillet 2018 jusqu’à aujourd’hui et pas beaucoup de choses ont changé. Et si ça change, ça change le temps d’un match, le temps d’une date FIFA et il n y a jamais eu de constance dans l’entretien que nécessite un stade notamment qui reçoit l’équipe nationale », avait dénoncé Belmadi le 1er septembre dernier.

Continue Reading
Advertisement
Comments