Suivez-nous

En continu

La forêt brûle facilement parce que… “délaissée”

Mouloud Bouyahia

Publié

le

Foret ravagée par les flammes

Des pertes humaines, une fillette de deux ans asphyxiée à Aïn Romana (Blida), et animales, des troupeaux d’ovins et de caprins décimées à Djebel Ouahch (Constantine) où s’est déclaré à Didouche Mourad, vendredi 2 aout, un gigantesque incendie qui a interrompu la circulation sur l’autoroute Est-ouest plus de deux heures en début de soirée.

 

Deux hélicoptères bombardiers d’eau de l’Unité aérienne de la Protection civile ont été mobilisés pour prêter main forte aux unités de Constantine et Oum El Bouaghi engagées dans la lutte avec une centaine de camions incendies. Le bilan provisoire arrêté par les agents forestiers est de 1500 ha de végétation décimée par le feu.

Les feux de forêts se sont déclarés subitement avec une hausse sensible des températures, caniculaires dans plusieurs régions du pays, dans la seconde quinzaine de juillet. Canicule qui ailleurs, a touché l’ensemble du bassin méditerranéen et l’Europe du Nord jusqu’au cercle arctique.

Dans la semaine du 25 au 31 juillet, la Direction générale des forêts (DGF) a constaté la destruction de près de 2.000 hectares causée par 264 foyers, notamment à Tizi-Ouzou, Tissemsilt, Ain Defla ou encore Bejaïa et Tipasa, les dernières heures n’ayant pas apporté de bonnes nouvelles si on se fie aux informations révélées par les services de la protection civile.

Avant cela, entre le 1er juin au 24 juillet dernier, la DGF a enregistré 1.126 foyers d’incendie ayant parcouru une superficie totale de 7.820,5 ha… 320 000 hectares de forêts ont été détruits par les incendies entre 2008 et 2018, soit une moyenne annuelle de 31 300 hectares, selon un bilan de la Direction générale des forêts (DGF).

Les surfaces touchées sont les forêts proprement dites (155 270 ha), le maquis (85 388 ha) et les broussailles (79 751 ha). La région Ouest, qui enregistre une superficie forestière de 193 647 ha, est la plus touchée avec 24 725 ha de forêts détruits, soit 13% de la surface totale forestière du pays, suivie de l’Est (superficie forestière de 800 239 ha) avec 86 246 ha de forêts détruits, soit 11% de la superficie totale du pays et enfin de la région Centre (446 936 ha de forêts) avec 44 300 ha de forêts affectés par les incendies, ce qui représente 10% de la superficie totale du pays. Quelque 44% du total des forêts entre 2008 et 2017 sont situés dans 5 wilayas du pays, à savoir Sidi Bel Abbès (11%), Béjaïa (9%), Tizi Ouzou, El Tarf et Jijel (11% chacune).

La DGF a, par ailleurs, classé les causes d’incendies par catégories : inconnues (2244 foyers) présumés volontaires (688 foyers), activités agricoles (30) et imprudences (25 foyers). D’une manière générale, 1% des incendies sont d’origines criminelles, et plus de 80 % du aux activités humaine.

Les incendies seraient d’origine criminelle a déclaré, le 28 juillet 2019, le conservateur des Forêts de Tizi Ouzou où les flammes de 167 incendies ont parcouru 1.450 hectares de couvert végétal dont 65 ha de forêts, 275 ha de maquis, 908 ha de broussailles et 202 ha d’arbres fruitiers.

Une appréciation contestée par des écologistes pour lesquels l’origine criminelle invoquée pour les incendies de forêts ne doit pas être généralisé. Elle sert à masquer le délaissement de ce patrimoine vital pour l’équilibre écologique du pays dont la superficie doit atteindre la norme minimale de 25% du territoire national avec comme fonction principale la protection des sols contre l’érosion, la protection des cours d’eau, de nappes, aquifères ou de zones humides vulnérables et de réservoir de la biodiversité et de puit de carbone. Ils proposent une réforme profonde de l’administration des Forêts considérée comme archaïque et obsolète et devenue inapte à remplir ses missions. Pour eux, “la forêt brûle facilement parce qu’elle est toujours considérée comme un groupement d’arbres et non pas comme un ensemble dynamique d’êtres vivants”.

En continu

Liste des détenus d’opinion arrêté(e)s durant le Hirak (CNLD)

Le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) a rendu public aujourd’hui 26 septembre la liste des détenus arrêté durant le mouvement populaire. Le comité précise que cette liste n’est pas complète et sera mise à jours dès que les avocats leurs signalent un nouveau cas.

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

Arrestation de manifestants qui portent le drapeau Amazigh à Alger.
© Interlignes MEDIA | Arrestation de manifestants qui portent le drapeau Amazigh à Alger.

1/ Arretés le vendredi 21 juin 2019:

Kamel BELEKEHAL;
Akli OKBI;
Ali IDIR;
Mohamed BOUDJEMIL;
Hamza KAROUNE;
Bilal BACHA;
Djaber AIBECHE;
Messaoud Leftissi;
Khaled OUDIHAT;
Hamza MEHARZI;
Tahar SAFI ;
Mouloud CHATRI ;
Samir idir GERROUDJ ;
Nacer TIMSI ;
Amine OULD TALEB ;
Abderrahmane BOUDRAA ;
Khaled OUIDIR;
Makhlouf BIBI;

2/ Arrétés le vendredi 28 juin 2019:

Mohamed AGOUAZI;
Hafid BARACHE;
Bakir BETLICHE;
Aala DEROUICHE;
Arezki AZOUG;
Samira MESSOUCI ;
Amokrane CHALLAL ;
Elhadi KICHOU ;
Mustapha Hocine AOUISSI ;
Amar ACHERFOUCHE ;
Arezki CHAMI ;
Hilal YAHIAOUI ;
Abdelbasset KHEBANI ;
Mohand Ameziane BELHOUL ;
Nabil BOUNOUH ;
Kamel BOUALOUACHE ;
Ghimouz AKRAM ;
Abdelkader Toufik BACHA ;
Kheiredine BENZINE ;
Fazil DECHICHA ;

3/Arrétés le vendredi 13 Septembre 2019:
Rachid HIRET;
Sammy ABBAS;
Boualem OUAHABI;
Mohamed SMALLAH;
Menad TISSEMLAL ;
Menaouar OUAÂZANE ;
Rachid SADAOUI ;
Sadek LOUAIL ;
Mohamed DAADI ;
Nabil BOUALAKMAH ;
Réda BOUARISSA ;
Bilal ZIANI ;
Mohamed Amine CHELALI;
Ahcene HAMZA;
Kheireddine MEDJANI;
Bachir ARHAB;
Kader RASSELMA;
Hakim MIHOUBI;
Sid Ahmed BOUHRAOUA;
Rabah MAHROUCHE;
Wafi TIGRINE;
Laamouri BELAIDI;
Toufik DJILALI;
Mohamed GADI;
Hamidou GARIDI ;
Fatehi DIYAOUI;
Mohamed BOUHERAOUA ;

4/ Arrétés le mardi 17 septembre 2019:
Nour Houda DAHMANI;
Salah MAATI;

5/ Arrêté le mercredi 19 septembre à Constantine actuellement à la prison de Tidia (Constantine). Son procès fixé pour mercredi 2 Octobre : Semmani Amazigh.

Sadeddine Youcef islam ;
Zineddine Bouguetaya.
Lakhdar BOURAGÂA, arrété le samedi 29 juin 2019;
Samir BELARBI arrété le lundi 16 septembre 2019;
Fodil BOUMALA arrété le jeudi 19 septembre 2019;
Khaled ChOUITER, arrété le lundi 24 juin 2019;
Hamza DJAOUDI, arrété le jeudi 22 aout 2019;
5/ Détenus libérés :
*Salim Ihaddaden et Ait yahia Ali smail (Chlef, arrétés le vendredi 21 juin et libérés le 28 juillet 2019;
*Nadir Fetissi (Annaba , le jeudi 8 aout 2019) ;
*Hakim Aissi (Mostaganem; arrété le vendredi 5 juillet et libéré le mercredi 09 septembre 2019)
*Benhabib Madjid et Sayah Aissam (Tlemcen, le mardi 24 septembre 2019) ;
*Karim TABBOU arrété le mercredi 11 septembre 2019 et libéré (provisoire) le mercredi 25 septembre.

Lire la suite

En continu

L’ancien président Français Jacques Chirac est mort

L’ancien président de la République Jacques Chirac est mort jeudi matin à l’âge de 86 ans, a annoncé son gendre Frédéric Salat-Baroux à l’AFP.

Avatar

Publié

le

Le président Jacques Chirac le 22 février 2005
© Dr | Le président Jacques Chirac le 22 février 2005

“Le président Jacques Chirac s’est éteint ce matin au milieu des siens. Paisiblement”, a déclaré M. Salat-Baroux, époux de Claude Chirac.

Lire la suite

Accueil

Boudjemaa Talaï devant la Cour suprême ce lundi

Avatar

Publié

le

L’ancien ministre des transports et des travaux publics, Boudjemaa Talaï, comparait ce lundi, devant le juge enquêteur près la Cour suprême pour être entendu sur des affaires liées à la corruption.

 

Boudjmaa Talaï qui est cité dans des affaires de malversation enregistrées dans le secteur des travaux publics, doit répondre aux chefs d’accusation d’octroi d’indus avantages dans les marchés et contrats publics, de dilapidation de deniers publics, d’abus de fonction et conflit d’intérêt et corruption dans l’octroi des marchés publics.

Pour rappel,  le ministère de la Justice avait demandé, en juin dernier, la levée de son immunité parlementaire.

Lire la suite

Tendances