Connect with us

Culture

La foire interantionale d’Alger s’ouvre mardi

Avatar

Published

on

Le coup d’envoi de la 52ème édition de la Foire internationale d’Alger (FIA-2019) sera donné mardi au Palais des expositions (Pins maritimes-Alger) avec la participation de plus de 500 exposants nationaux et étrangers, issus d’au moins 15 pays.

 

Placée sous le thème “Algérie: diversification économique et opportunités de partenariat en perspective”, cette manifestation économique annuelle s’étalera jusqu’au 23 juin courant, a indiqué le P-dg de la Société algérienne des foires et expositions (Safex), Tayeb Zitouni, dans un entretien à l’APS.

Les stands de la FIA-2019, occupent une superficie globale de 22.046 m2, dont 19.880 m2 seront animés par des exposants nationaux et 2.090 m2 par des étrangers.

Le nombre total des participants s’élève à 501 opérateurs, dont 361 opérateurs nationaux et 140 étrangers.

Cette nouvelle édition verra la participation de l’Allemagne, Turquie,  Tunisie, Syrie, Soudan, Etats-Unis d’Amériques, Cuba, Brésil, Chine, Indonésie, Sénégal, Afrique du Sud, Ethiopie, Mali et de la France, qui sont considérés comme des invités d’honneur.

Les exposants individuels représentent, pour leur part, des firmes de nationalité italienne, tchèque, allemande, pakistanaise, française, tunisienne et égyptienne.

Un programme d’animation économique appelé “les après-midi de la FIA” touchant divers aspects de l’économie se déroulera en marge de cette manifestation à caractère économique, durant les journées du 19, du 20 et du  22 juin.

A cette occasion, des conférences portant sur différentes thématiques seront présentées par des experts nationaux et étrangers.

Parmi ces thématiques figurent “l’Internationalisation des Startups algériennes: challenges et objectifs”, “La stratégie nationale de la promotion des exportations hors hydrocarbure et les perspectives de la zone de libre-échange africaine ZLECAf”, ainsi que d’autres thématiques en relation avec le monde économique.

L’ouverture de la FIA se fera tous les jours de 11h00 à 19h00, durant toute la durée de la manifestation, à l’exception des samedis où la fermeture sera prolongée jusqu’à  21h00.

Culture

Disponible dimanche dans les librairies : «Idir l’éternel », une première biographie de la star de la chanson kabyle

Melissa NAIT ALI

Published

on

© DR | Couverture du livre biographie consacré au chanteur Idir


Une première biographie de la star de la chanson Kabyle, Idir, sera disponible, dès ce dimanche, dans les librairies. Le livre, édité par les éditions Koukou que dirige le journaliste Arezki Aït Larbi, est coécrit par deux autres anciens journalistes, en l’occurrence Amer Ouali, ex-chef du bureau de l’AFP à Alger, et Saïd Kaced, ex-chef de rédaction du quotidien Liberté et enseignant du Français.


Intitulé « Idir l’éternel », le bouquin est préfacé par le célèbre écrivain Yasmina Khadra. « Le livre relate le parcours palpitant de l’icône internationale de la musique kabyle qui a porté la voix des ancêtres aux quatre coins de la planète », indique le directeur des éditions Koukou dans un communiqué.

Outre les librairies d’Algérie, la biographie sera aussi vendue sur Amazon pour les fans de l’auteur de « A vava inouva » vivant à l’étranger, notamment en France et au Canada. Dans ce livre, les auteurs relèvent particulièrement le « combat épique » du chanteur et « son message qui apparaît alors comme une ultime déclaration d’amour dans un océan d’incompréhensions et d’anathèmes ».

«Hymne à la reconnaissance mutuelle et au respect réciproque, son appel à la cohabitation pacifique entre les hommes, les cultures, les langues et les religions reste l’unique voie de salut pour conjurer les démons suprémacistes qui hantent les sociétés plurielles », rappellent-ils dans le texte de la 4e de couverture.

Le chanteur Idir, rappelons-le, est décédé le 2 mai dernier à Paris en France des suites d’une longue maladie. Né le 25 octobre 1945 à At-Yanni, dans la wilaya de Tizi Ouzou, Hamid Cheriet (vrai nom du chanteur), a réussi à donner une dimension internationale à la music Kabyle, grâce notamment à la légendaire « vava inouva » qui a fait le tour du monde et traduite dans une trentaine de langue.

Continue Reading

Culture

Décès de l’écrivain espagnol Carlos Ruiz Zafon, auteur de “L’ombre du vent”

Avatar

Published

on

© DR |

L’écrivain espagnol Carlos Ruiz Zafon, célèbre mondialement pour son roman “L’ombre du vent”, est mort à 55 ans d’un cancer, a annoncé vendredi sa maison d’édition Planeta.

“L’écrivain Carlos Ruiz Zafon est décédé aujourd’hui, 19 juin 2020, à 55 ans, dans sa résidence de Los Angeles, Etats-Unis, d’un cancer”, a indiqué le groupe dans un communiqué.

“L’un des meilleurs romanciers contemporains nous a quitté, mais il restera très vivant parmi nous à travers ses livres”, ajoute l’éditeur qui publiait depuis ving ants les romans de Ruiz Zafon, en particulier sa tétralogie Le cimetière des livres oubliés.

Publiée entre 2001 et 2016, elle comprend “L’ombre du vent”, “Le jeu de l’ange”, “Le prisonnier du ciel” et “Le labyrinthe des Esprits”.

La maison d’édition cite dans son communiqué une phrase du père de Daniel Sempere, personnage principal de “L’ombre du vent”, livre le plus connu de l’auteur et l’un des romans espagnols les plus vendus de ces dernières décennies.

“Chaque livre, chaque tome que tu vois, a une âme. L’âme de celui qui l’a écrit, et l’âme de ceux qui l’ont lu et ont vécu et ont rêvé avec lui”, dit ce personnage en faisant découvrir à son fils le mystérieux Cimetière des Livres Oubliés, une bibliothèque secrète et magique labyrinthique, autour de laquelle tourne toute la saga.

Dans ce roman à suspense qui se déroule à Barcelone après la Guerre civile espagnole (1936-1939), le jeune Daniel Sempere tente de percer le mystère entourant l’écrivan Julian Carax.

Le roman publié en 2001 est vite devenu un énorme succès d’édition, traduit dans une cinquantaine de langues et vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde, faisant une star de son auteur, qui s’était jusque-là consacré à la littérature jeunesse.

Né à Barcelone en 1964, Carlos Ruiz Zafon, éduqué dans une institution religieuse et diplômé en communication, avait d’abord fait carrière dans la publicité avant de publier son premier roman à presque trente ans.

Continue Reading

Culture

La 17e édition du festival culturel Raconte-Arts pourrait être retardée à Septembre

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La 17e édition du festival culturel Raconte-Arts, devant se tenir du 18 au 25 juillet au village Aït Aïssi dans la région de Yakouren, pourrait être retardée au début septembre en raison de la pandémie de coronavirus, déclare le directeur du festival, Hassen Metref à Interlignes.

Répondant à la question sur son annulation, le directeur précise que la décision n’a pas encore été prise. “Nous n’avons pas encore annulé, mais tous les indicateurs montrent qu’il ( le festival) ne va pas se dérouler dans les dates annoncées”, a-t-il déclaré soulignant que les préparatifs du festival ont été “beaucoup” retardés par la pandémie.

Toutefois, Hacen Metref n’écarte pas la possibilité de le retarder à une date ultérieure. “Une réunion est prévue une fois la deuxième phase du déconfinement entamée à savoir le 14 juin”, a-t-il révélé ajoutant que “cette réunion se déroulera en la présence des organisateurs et des villageois”. “Si ils sont d’accord, on retardera la date du festival au début septembre”, indique M. Metref.

Pour les organisateurs, il est impossible de retarder au-delà de cette date. En effet, le président de la Ligue des arts cinématographiques et dramatiques de la wilaya de Tizi-Ouzou, instance organisatrice de cet événement, a déclaré en avril dernier, à l’agence Sputnik, qu’ «il ne sera pas possible de repousser la date de Raconte-Arts à l’automne car les bénévoles travaillent en cette période de l’année et les artistes ont généralement d’autres activités prévues dans leur programme. En cas de report, il sera d’une année, c’est-à-dire que la 17e édition se déroulera en été 2021».



La première édition du Festival Raconte-Arts a été lancée en 2004 à l’initiative de la Ligue des arts cinématographiques et dramatiques de Tizi-Ouzou. Depuis, le festival s’installe dans un nouveau village chaque année. L’an dernier, Raconte-Arts s’est déroulé au village Sahel dans la Commune de Bouzeguene et a témoigné de la présence de centaines d’artistes algériens et étrangers.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR