Connect with us

En continu

La demande de libération de Louiza Hanoune rejettée

Bouzid ICHALALENE

Published

on

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a été réélue, dimanche à la tête de sa formation politique à l’issue du 7ème congrès qui s’est tenu à l’Office du Village des Artistes à Alger.

Le Tribunal militaire de Blida vient de rejeter, ce lundi 20 mai 2019, la demande de libération provisoire de Louisa Hanoune qui a été placée sous mandat de dépôt le 9 mai dernier par le juge d’instruction du Tribunal militaire de Blida.

Le parti des travailleurs (PT)  estime que Louiza Hanoune “est emprisonnée pour des raisons politiques, pour ses positions politiques. Elle est donc une emprisonnée politique” lit-on dans le communiqué.

Juste après son arrestation, la majorité des partis politiques et personnalités nationales ont dénoncé avec force cette arrestation, qui est considérée par la majorité comme “une menace à la vie politique et aux libertés”. Pour son parti, son maintien en prison  “est une menace contre tous ceux qui veulent changer le régime”. “Le régime en crise manœuvre et réprime en cherchant à se préserver, pour se maintenir” ajoute le bureau politique du parti.

Pour rappel, la SG est poursuivie pour « complot ayant pour but de porter atteinte à l’autorité du commandant d’une formation militaire » (article 284 du code de justice militaire) et « complot pour changer le régime » (un acte prévu et puni par l’article 77 du code pénal).

menace

Son parti précise que “la nouvelle demande de libération ne sera examinée que dans un mois par le tribunal militaire”. la direction politique du parti n’arrête pas de mener des action de rue et exige une énième fois “la libération de Louisa Hanoune”.

Depuis la démission de Abdelaziz Bouteflika, le chef des armées, le tribunal militaire de Blida a procédé à plusieurs arrestations, dont fait parti Louiza Hanoune. Cette arrestation est une menace contre l’exercice de l’activité politique pourtant garantie par la constitution.  C’est pour cette raison que le PT appelle “les Algériennes et les Algériens, les Partis politiques, les organisations syndicales, les organisations de défense des droits de l’homme, les associations et les militants de défense des libertés et de la démocratie … à intensifier la campagne pour la libération de Louisa Hanoune“.

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR