Politique

La date de l’audience opposant le RAJ au ministère de l’Intérieur fixée

Published

on

L’audience du procès opposant l’association du Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ) au ministère de l’Intérieur a été fixée pour le 29 septembre au niveau du tribunal administratif d’Alger, a annoncé le RAJ ce dimanche 26 septembre.

Cette audience intervient après la procédure judiciaire engagée par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales contre l’association en mai dernier.

« Le ministère de l’intérieur et des collectivités locale a engagé une procédure judiciaire contre l’association RAJ qui a été des, le 26 mai 2021, d’une citation à comparaître devant le tribunal administratif d’Alger, suite à une requête qu’il a déposée réclamant la dissolution de l’association », rappelle l’association.

Selon elle, la requête du ministère a été engagée « sous prétexte » que les activités du RAJ « sont en violation de la loi 12/06 régissant les associations et en contradiction avec les objectifs énumérés dans les statuts de l’association ».

Pour le RAJ, la requête du ministère est basée « essentiellement sur les activités publiques de l’association durant le Hirak ».

Cette poursuite judiciaire, précise-il est intervenue, « après l’interdiction de ses activités, notamment celles organisées en dehors du siège national, sans oublier l’acharnement judiciaire à l’encontre de ses membres durant les premiers mois du Hirak où onze parmi eux ont été poursuivis en justice pour leurs opinions dont neuf ont été incarcérés et/ou mis sous contrôle judiciaire ».

« Il s’agit incontestablement d’une régression et une menace sérieuse pour les acquis démocratiques d’octobre 88 arrachés de haute lutte dont : la liberté d’expression et d’association », dénonce le RAJ, ajoutant que ce procès « est celui de toute la société civile Algérienne et autonome, c’est le procès de la liberté d’association arrachée par des luttes et les sacrifices des générations de militants-es ».

Pour rappel, le RAJ a reçu le mercredi 26 mai 2021, par le biais d’un huissier de justice, une citation à comparaître devant le tribunal administratif d’Alger suite à une requête déposée par le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales.

Comments
Quitter la version mobile