Connect with us

Economie

La Cour suprême ordonne le réexamen de l’affaire de l’autoroute Est-Ouest

Avatar

Published

on

 La Cour suprême a ordonné le réexamen de l’affaire de l’autoroute Est-Ouest, a-t-on appris mercredi de sources judiciaires.

 

Des peines de prison allant de un (1) an avec sursis à 20 ans de réclusion ainsi que trois acquittements ont été prononcées en mai 2015 contre 23 personnes morales et physiques impliquées dans cette affaire de corruption, dont le procès s’est déroulé au tribunal criminel d’Alger.

Quinze (15) personnes et 7 entreprises étrangères étaient impliquées dans cette affaire dont le procès a été tenu après deux reports et une tentative de la défense de le requalifier, en 2014, en correctionnelle. Une demande rejetée par la Cour suprême qui a confirmé que cette affaire devait être traitée par le tribunal criminel d’Alger.

Une amende de 5 millions de DA a été infligée à chacune des 7 entreprises étrangères impliquées dans cette affaire: Citic Crcc (Chine), Cojaal (Japon), Pizarroti et Caraventa (Suisse), Isolux Corsan (Espagne), SMIN (Canada) et COBA du Portugal.

Une peine de 20 ans de réclusion a été prononcée par contumace à l`encontre de Kouidri Tayeb (en fuite) à la fin du procès.

Une peine de 10 ans assortie d’une amende de 3 millions de DA ont été prononcées contre le principal accusé, Chani Medjdoub (conseiller de Citic Crcc) pour corruption et blanchiment d’argent.

Une peine de prison ferme de 10 ans et une amende de 3 millions de DA ont été également prononcées contre Khelladi Mohamed (directeur des nouveaux programmes de l’Agence nationale des autoroutes) pour trafic d’influence, corruption perception de présents injustifiés et dilapidation de deniers publics.

Par ailleurs, Hamdane Rachid Salim (ex-directeur de la planification au ministère des travaux publics) a été condamné à 7 ans de réclusion et un million de DA d’amende pour trafic d’influence, abus de fonction, perception de présents injustifiés et blanchiment d’argent.

La même peine (7 ans) de réclusion et 3 millions de DA d’amende ont été infligées à Adou Tadj Eddine, homme d’affaires pour trafic d’influence, abus de fonction, blanchiment d’argent et corruption.

L’ancien SG du ministère des travaux publics Bouchama Mohamed a été acquitté, ainsi que Allab El Khier, investisseur, et Ferrachi Belkacem, ex-cadre au ministère des Transports.

Adou Sid Ahmed a été condamné à 3 ans de prison dont 1 année ferme pour trafic d’influence, blanchiment d’argent et corruption.

Trois ans de réclusion criminelle et 500.000 DA d’amende ont été prononcées contre Ouezane Mohamed, dit Colonel Khaled, fonctionnaire au ministère de la Justice pour trafic d`influence, abus de fonction, perception de présents injustifiéset corruption.

Ghazali Ahmed Rafik, ex-directeur des études à l’Agence nationale des autoroutes (ANA) a été de son côté condamné à une année de prison avec sursis pour trafic d’influence, abus de fonction, perception de présents injustifiés et corruption.

Les trois sœurs Ghrieb ont été condamnées à une année de prison avec sursis et une amende de 500.000 DA pour complicité dans le blanchiment d’argent.

Les frères Bouznacha ont été quant à eux condamnés à un an de prison avec sursis pour violation de la législation relative aux changes.

Le tribunal criminel d`Alger a par ailleurs ordonné la saisie de tous les biens mobiliers, immobiliers et comptes bancaires de Chani Medjdoub et Khelladi Mohamed.

Plusieurs ministres ont été cités, dans cette affaire, dont l’ancien ministre des transports et des travaux publics, Amar Ghoul. Ce dernier qui était ministre des transports au moment de l’ouverture du procès, a répondu par écrit à des questions que lui avait transmis le président du tribunal.

En 2006, le marché de réalisation de l`autoroute Est-ouest a été attribué au groupe chinois Citic-Crcc, avec un coût de 6 milliards de dollars. Mais, de réévaluation en réévaluation, le projet a coûté 13 milliards de dollars, selon le ministre des travaux publics, Abdelkader Kadi.

Economie

Sonelgaz: 70 mds de DA de factures impayées depuis début 2020

Avatar

Published

on

By

© DR |

 Le montant des factures d’électricité et de gaz impayées par les clients de Sonelgaz depuis le début de 2020 s’élève à 70 milliards de dinars, a indiqué jeudi à Alger le Président directeur général (P-dg) du groupe, Chaher Boulakhras.

Dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie de signature des traités de fusion de quatre filiales du groupe Sonelgaz, M. Boulakhras a précisé que le montant des créances résultant du non-paiement des factures d’électricité et de gaz par les clients de Sonelgaz, depuis le début de 2020, s’élevait à 70 milliards de DA contre 53 milliards de DA à la même période en 2019.

Le P-dg de Sonelgaz a imputé cette hausse des créances à la crise sanitaire mondiale qui, a-t-il dit, n’a pas épargné l’Algérie.

M. Boulakhras a rappelé que Sonelgaz avait décidé de ne recourir à aucune coupure d’électricité et de gaz jusqu’à la fin de la crise sanitaire induite par la Covid-19, soulignant que le Groupe procèdera au recouvrement de ses créances auprès de ses clients après la fin de l’épidémie.

L’objectif principal de l’entreprise est d’accompagner les pouvoirs publics dans la lutte contre cette pandémie et l’amélioration de la qualité de prestations fournies aussi bien aux citoyens qu’aux entreprises industriels et exploitations agricoles, a-t-il dit.

Soulignant que la Sonelgaz n’a enregistré à ce jour aucun incident technique majeur, il a fait remarque que les citoyens ont pu passer les étapes du confinement à l’aise en ce qui concerne l’approvisionnement en gaz et électricité, hormis quelques coupures prises en charge très rapidement.

M. Boulakhras a également indiqué que le Groupe Sonelgaz a décidé, après approbation de son Conseil d’administration, de réduire de 30% ses programmes d’investissement et de plus de 10% les coûts d’exploitation et de maintenance dans un premier temps, expliquant que le Groupe a pris cette décision à l’effet d’accompagner les efforts nationaux visant à diminuer les dépenses au cours de cette année suite à la crise sanitaire.

Continue Reading

Economie

BNA: lancement de la Finance Islamique dans deux autres agences à Alger

Avatar

Published

on

By

© DR |

La Banque Nationale d’Algérie (BNA) a procédé, mardi au déploiement de deux nouvelles agences à Alger pour commercialiser les produits de la Finance Islamique a annoncé un communiqué de la BNA.

Il s’agit des agences de Hussein Dey et de “Staoueli, qui viennent de s’ajouter à l’agence de Didouche Mourad qui avait lancé en premier lieu une gamme de produits bancaires relevant de la Finance Islamique le 4 août dernier indique la même source.

Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de la BNA visant la généralisation de l’activité ” Finance Islamique ” sur l’ensemble de son réseau d’agences, lit-on dans le communiqué.

Selon, la BNA, cette action intervient suite à l’engouement important et l’afflux observé au niveau de l’agence Didouche Mourad, première agence à commercialiser les neuf (09) produits de Finance Islamique constituant l’offre de lancement.

Ainsi, la Banque compte accélérer sa démarche de généralisation de cette activité à l’ensemble du territoire national par le déploiement d’au moins cinq (05) agences par semaine, à compter du 16 août, a annoncé la BNA.

La Banque annoncera sur les pages officielles de ses réseaux sociaux ainsi que sur son site web et elle transmettra à la presse des communiqués à chaque opération d’extension de cette activité afin de permettre aux citoyens de s’adresser aux agences concernées pour bénéficier des produits et de toutes les informations relavant de l’activité de la Finance Islamique.

Continue Reading

Economie

Coronavirus: 20 pays ont déjà pré-commandé le vaccin russe

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

20 pays ont déjà pré-commandé le vaccin “Spoutnik V” contre le coronavirus qui a été développé par la Russie et dont l’enregistrement a été annoncé ce matin par le président russe Vladimir Poutine.

“Plus d’un milliard de doses” ont été pré-commandées par 20 pays étrangers, a affirmé le président du fonds souverain, Kirill Dmitriev, qui a précisé que la phase 3 des essais commençait mercredi tandis que la production industrielle est prévue pour septembre.

Selon les autorités russes, le vaccin, baptisé “Spoutnik V” en référence au satellite soviétique qui est le premier engin spatial mis en orbite, sera mis en circulation à compter de janvier 2021 mais les enseignants et le personnel médical commenceront à être vaccinés dès le mois d’août.

Lors d’une vidéo-conférence avec des membres du gouvernement tenue ce mardi matin, le président russe Vladimir Poutine a annoncé l’enregistrement du vaccin contre le coronavirus développé par son pays.

“Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré”, a-t-il dit tout en assurant que le vaccin est “assez efficace” et qu’il “donne une immunité durable”.

Le président a également révélé que l’une de ses filles s’est faite inoculer le vaccin russe. “Elle a participé à l’expérience”, a-t-il indiqué, affirmant qu’elle avait eu un peu de température, “et c’est tout”.

Il est à noter que l’enregistrement ce vaccin intervient alors que le monde a franchi, mardi, la barre des 20 millions de cas de contamination par le coronavirus et des 750.000 morts.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR