Politique

La Cour d’appel militaire confirme la peine prononcée contre l’ex DGSI, Wassini Bouazza

Published

on

La Cour d’appel militaire a condamné jeudi soir l’ancien patron de la sécurité Intérieure à 16 ans de réclusion criminelle, rapporte le quotidien El Watan. La Cour confirme ainsi la peine prononcée en première instance par le tribunal militaire de Blida.

D’après la même source, la Cour d’appel a également confirmé les peines allant de 8 ans à 15 ans de réclusion criminelle prononcées en première instance contre cinq officiers poursuivis dans le même dossier.

Le procureur de la République a requis hier jeudi 20 ans de réclusion criminelle contre Wassini Bouazza qui a été dégradé récemment du grade de Général au rang de Djoundi.

Les accusés sont poursuivis pour «non-respect des consignes militaires», «trafic d’influence», «enrichissement illicite» et «entrave au travail de la justice ».

Arrêté en avril 2020, l’ancien patron de la Sécurité Intérieure a déjà été condamné par le tribunal militaire de Blida à une peine de 8 ans de prison ferme pour «faux et usage de faux», «atteinte à corps constitué», «détention d’arme à feu et de munitions de type 4». Une peine qui a été confirmée en juin 2020 par la Cour d’appel militaire.

Comments

Édité par EURL INTERLIGNES MEDIA | Copyright © 2019

Quitter la version mobile