Connect with us

Politique

La contre-manifestation des étudiants à la marche pro-présidentielle violemment réprimée par la police

Les étudiants qui ont organisé une marche, ce lundi, visant à contrecarrer celle des pro-élections a été violemment réprimée par la police.

Bouzid ICHALALENE

Published

on

Répression des étudiants
crédit photo: INTERLIGNES Media

Alors que la marche de soutien à l’élection présidentielle du 12 décembre organisée par l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) a été placée sous haute surveillance, celle des étudiants a connu un autre sort.

En effet, les jeunes protestataires qui ont organisé une marche pour entraver celle pro-présidentielle ont été violemment réprimés par les forces de l’ordre.

Ce matin, une centaine d’étudiants se sont rassemblés devant la Fac Centrale pour réitérer leur rejet catégorique de ce qu’ils qualifient de “mascarade” électorale qui vise, selon les jeunes hirakistes, de reconduire l’ancien régime de Bouteflika.

“Nous rejetons en bloc ces élections. Qu’ils fassent ce qu’ils veulent ! Nous ne ferons pas marche arrière et nous n’arrêterons jamais notre révolution pacifique. Il n’y aura pas d’élections avec la bande”, crie à gorge déployée une étudiante.

Les étudiants protestataires appellent, dans la foulée, à une grande mobilisation demain mardi pour faire pression sur ce régime qui continue à dédaigner les revendications populaires portées depuis le 22 février.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR