Connect with us

Politique

La conférence nationale des dynamiques de la société civile et activistes du Hirak interdite

Avatar

Published

on

La conférence nationale des dynamiques de la société civile et des activistes du hirak, prévue pour ce jeudi 20 février, à la salle Harcha d’Alger, n’a pas été autorisée par les autorités de la wilaya d’Alger.

Dans un communiqué rendu public, hier mercredi, les initiateurs de cette rencontre ont fait savoir qu’après “accord des responsables de la salle Harcha Hassan, pour l’organisation, le 20 février (aujourd’hui, ndlr), d’une conférence nationale unitaire, nous avons introduit une demande d’autorisation auprès de l’administration de la wilaya d’Alger“.

Mais les organisateurs de la conférence ont été surpris, selon le communiqué,” par l’absence de réponse à notre demande». Et d’ajouter : «Devant cette situation, nous sommes contraints de reporter ce rendez-vous.»

Les animateurs de la conférence ont fait part de leur détermination à “poursuivre l’initiative qui vise la tenue d’une conférence unitaire” et annoncent, comme première étape, le lancement du “Manifeste du 22 février”, indiquent-ils.

Tout en condamnant le refus par les autorités de la tenue de ce Rendez-vous, Les collectifs impliqués dans cette initiative précisent que le texte a été rédigé par un “grand nombre d’acteurs et de dynamiques engagés dans le soulèvement populaire”.

“Ce Manifeste s’inspire du Hirak et c’est à lui qu’il s’adresse. Il vise à traduire l’esprit de la révolution populaire pacifique”, précisent-ils.

Soulignant que cette initiative “n’est pas, ne sera pas et ne vise pas la représentation du Hirak”, les dynamiques de la société civile et des activistes du Hirak ont tenus à préciser que cette conférence “ambitionne de contribuer à la concrétisation des objectifs de la révolution populaire pacifique”, concluent-ils.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR