Connect with us

Politique

chasse à l’homme à place des martyrs et ses environs

plusieurs dizaines de personnes ont été  arrêtées  par la police ce matin à  la place des martyrs et ses alentours, Alger. la police a procédé à des fouilles systématiques sur des citoyens qui se rendaient à la place des place des martyrs au début de la matinée.

Achour Nait Tahar

Published

on

© Interlignes | Arrestation des étudiants lors des manifestations contre le pouvoir et la désignation de Bensalah à la tête de l'Etat
INTERLIGNES | Arrestation des manifestants lors d'une manifestation du vendredi (Hirak)

C’est la chasse à l’homme à place des martyrs et ses environs” écrit le Comité National pour la Défense des Détenus  (CNLD) sur sa page facebook . “Une centaine de personnes embarquées par des policiers en civil et en tenue“.  le comité fait savoir que  “Des avocats (Aouicha Bakhti), des journalistes (Khaled Drareni) des parents de détenus (Arezki Challal et Omar Abed) et d’autres membres du CNLD et des représentants de la confédération des commerçants sont actuellement dans des commissariats d’Alger.”

Farid Hami membre du CNLD a été intercepté en portant la gerbe de fleurs et des banderoles, il a été sauvé in extremis grâce à l’intervention de quelques citoyens présents” précise le document.

Nous appelons les algérois à sortir en masse pour soutenir les familles des détenus qui sont actuellement pour soutenir ces familles pourchassées et à commémorer cette date historique du 5 octobre 1988.” conclut le même document.

pour rappel, un dispositif sécuritaire énorme a été déployé dès les premières de la matinée afin d’empêcher la manifestation de commémoration du 05 octobre 1988 qui a fait des centaines de morts et des milliers de blessés ainsi que des prisonniers. cette date reste une tache noire pour le pouvoir.

Politique

Affaire Sellini: L’union nationale des ordres des avocats rejoint le mouvement de grève

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

l’Union nationale des avocats a rejoint lundi le mouvement de grève déclenché par l’affaire du bâtonnier d’Alger, Abdelmadjid Sellini et a annoncé le boycott des audiences au niveau national pendant deux jours.

Via un communiqué rendu public ce lundi, l’union nationale des avocats a décidé de boycotter les audiences au niveau national le 30 septembre et 1er octobre en dénonciation “aux agressions qui ont touché les droits de la défense” et “en soutien avec l’ordre des avocats d’Alger”.

En effet, après un malaise subit par le bâtonnier d’Alger, Abdelmadjid Sellini, suite à une altercation avec un juge le 24 septembre, l’ordre des avocats d’Alger a appelé à une semaine de grève et une journée de protestation le 27 septembre. Le mouvement de grève a été suivi par des avocats d’autres régions du pays dont ceux de Blida.

Ce lundi, c’est l’union nationale des avocats qui a apporté son soutien au mouvement de grève tout en appelant à la préservation des droits de la défense et de la présomption d’innocence.

“Le Conseil de l’union nationale des avocats dénonce et condamne les comportements du Président de la chambre pénale près la Cour d’Alger, le 24 septembre 2020, à l’encontre du bâtonnier de la capitale”, indique un communiqué de l’organisation.

L’union estime que ce “comportement absurde” et une “aberration dangereuse” qui aurait pu être évitée “si le juge a suspendu l’audience et a appliqué l’article 25 de la loi portant organisation des procès”.

Précisant que l’altercation entre Abdelmadjid Sellini a eu lieu lors du procès du patron du groupe sovac, Mourad Oulmi, l’union a demandé “au ministère de la Justice à appliquer l’article 25 dans cette affaire et ce en transférant le dossier au comité national des recours”.

En outre, l’union nationale des ordres des avocats rappelle que la droit à la défense est “un droit sacré” et “inviolable” et ce “peu importe les circonstances”.

“Même si le prévenu a commis le plus absurde des crimes, il a droit à un procès équitable conformément aux chartes internationales approuvées par l’Algérie” , a-t-elle rappelé.

Pour l’union, le jugement par la visioconférence, appliquée en raison de la pandémie de coronavirus, “fait perdre à la Justice sa valeur humanitaire”. C’est pourquoi, l’union estime qu’elle “ne doit pas recourir à cette technique qu’exceptionnellement”.

“Le prévenu a le droit de comparaître devant l’instance judiciaire et d’interagir avec elle. La généralisation de la technique de visioconférence a fait des derniers procès des procès formels qui touchent aux critères des jugements équitables et aux droits de la défense”, a estimé l’union nationale de l’ordre des avocats.




Continue Reading

Politique

“Il se faisait passer pour un cadre de la Présidence”: la DGSI arrête Zohir Ansel dit Karim Sifou

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Les services de la police judiciaire relevant de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure ont procédé, le 16 septembre 2020, à l’interpellation du dénommé “Zohir Ansel” dit “Karim Sifou” pour “usurpation de fonction” et “escroquerie”, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.

“Les services de la police judiciaire relevant de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure ont procédé, le 16 septembre 2020, à l’interpellation du dénommé “Zohir Ansel” dit “Karim Sifou”, prétendu président du pseudo Conseil des Jeunes Algériens”, indique le communiqué du MDN.

“Cette interpellation intervient suite à une enquête et une poursuite minutieuse qui a abouti à l’implication du mis en cause dans des affaires d’usurpation de fonction de cadre auprès des services de la présidence de la République, d’escroquerie de cadres supérieurs, de pratiques de chantage et de corruption, et d’activités subversives sur les réseaux sociaux. Il prétend, également, entretenir des liens de parenté avec des hauts responsables de l’Etat, civils et militaires”, précise le communiqué.

“Le concerné a été présenté, le 20 septembre 2020 par devant le procureur de la République près du tribunal de Rouïba où le juge d’instruction a décidé de le mettre sous mandat de dépôt au niveau de l’Etablissement pénitentiaire d’El Harrach pour plusieurs chefs d’inculpation à savoir : immixtion, sans qualité, dans des fonctions publiques civiles ou militaires, usurpation de fonction et escroquerie“, ajoute le même document.

Selon la même source, c’est n’est pas la première fois que Zohir Ansel s’implique dans des affaires d'”escroquerie”, le ministère souligne que “ledit escroc fait l’objet de dix-sept (17) condamnations entre 2002 et 2012 par les tribunaux de Khenchla et Oum El Bouaghi, dans des affaires d’usurpation de fonction et trafic d’influence, et faux et usage de faux”.

Notons, par ailleurs, que le ministère de la Défense nationale n’a pas émis de détails concernant la programmation du procès du mis en cause.

Continue Reading

Politique

Début de la campagne électorale du référendum sur l’amendement constitutionnel

Meriem Nait Lounis

Published

on

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohammed Charfi a annoncé ce lundi à travers la radio nationale que le lancement de la campagne électorale pour le référendum d’amendement constitutionnel débutera le 07 octobre.

Dans une entrevue accordé ce lundi à l’émission radiophonique “l’invité du matin”, le président de l’ANIE a annoncé que la compagne électorale pour le référendum d’amendement constitutionnel commencera officiellement le 07 octobre.

Mohammed Charfi note une augmentation de 20% du nombre des inscriptions comparé au scrutin présidentiel du 12 décembre dernier. Il affirme que le nombre a atteint, en moyenne, 15603 inscriptions par jour lors l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales qui a duré 8 jours.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR