Connect with us

Société

La cause du décès de la journaliste Tinhinane Laceb révélée

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR la journaliste Tinhinane Laceb

Les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont révélé ce mercredi que la journaliste Tinhinane Laceb, assassinée en fin janvier, “a été poignardée à plusieurs reprises dans différentes parties du corps par son mari”. Le rapport de la sûreté nationale confirme ainsi qu’il s’agit d’un féminicide comme annoncé par ses proches et collègues.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi, les services de la sûreté informent avoir reçu un appel du mari de Tinhinane Laceb, avouant avoir assassiné son épouse.

Après s’être déplacés à son domicile, les services de la sûreté ont retrouvé le corps de la victime “par terre baignant dans une mare de sang avec à ses cotés l’auteur de l’acte (son mari) en possession d’une l’arme blanche interdite (couteau)”, a précisé le document, poursuivant que l’auteur a été “arrêté et transféré au siège de l’autorité pour compléter les procédures”.

“Le cadavre a également été examiné par le médecin légiste qui a confirmé que la victime avait subi plusieurs coups de couteau dans différentes zones du corps”, ajoute le même document.

Pour rappel, Tinhinane Laceb, journaliste de la chaine de télévision nationale qui diffuse en langue amazighe (TV4), a été retrouvée morte à son domicile la fin janvier. Ses collègues et proches ont d’emblée avancé l’hypothèse d’un féminicide.

Son meurtre a été largement dénoncé sur les réseaux sociaux d’autant plus que le fléau des féminicides prend de l’ampleur en Algérie. Selon la cellule de veille indépendante Féminicides Algérie, 54 femmes ont en été victimes au pays durant l’année 2020 et 4 depuis le début de l’année 2021.

Faut-il noter que cette initiative ne comptabilise que les cas médiatisés. Les chiffres réels pourraient donc être supérieurs.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR