Politique

La campagne de vaccination au menu du Conseil des ministres

Published

on

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, présidera ce dimanche une réunion du Conseil des ministres. Selon un communiqué de la Présidence de la République, la réunion sera consacrée à trois dossiers dont celui de la campagne de vaccination, les préparatifs des élections législatives et du mois du Ramadhan.

“Le Président de la République, Chef suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, présidera dimanche 4 avril 2021 la réunion périodique du Conseil des ministres consacrée au suivi des préparatifs des élections législatives, de la campagne de vaccination anti Covid-19 et du mois sacré du Ramadhan, ainsi qu’à des exposés sur des projets vitaux dans les domaines des Travaux publics et du Transport”, a indiqué samedi un communiqué de la Présidence de la République.

Le traitement du dossier de la campagne de vaccination intervient alors que les questions montent atour de son organisation notamment concernant le nombre des personnes vaccinées et le choix des vaccins.

En effet, depuis le lancement de la campagne de vaccination en janvier dernier un manque de communication est reproché aux autorités qui n’ont jusqu’à présent pas communiqué le nombre de personne vaccinées.

Le seul chiffre qui a été avancé en mars dernier par le Dr Mohamed Yousfi Chef de service des maladies infectieuses Hôpital de Boufarik qui a indiqué que 0.17% de la population ont reçu le vaccin. Hier, le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid a indiqué que plus de 57% des personnes inscrites ont été vaccinées sans donner de chiffres exacts. Interpellé sur la lenteur de la campagne de vaccination, le ministre a amputé ça au retard dans la réception des doses, affirmant que sa cadence va accélérer durant le mois d’avril.

Effets secondaires du vaccin AstraZeneca

D’autres problèmes entourent cette campagne de vaccination notamment l’utilisation du vaccin AstraZeneca qui a été suspendu par plusieurs pays en raison de “probables effets secondaires” dont le développent des caillots sanguins.

Samedi, le régulateur britannique a fait état de sept décès de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin d’AstraZeneca. En France “douze cas (de caillots sanguins ndlr), dont quatre décès au total“, ont été enregistrés selon l’Agence du médicament (ANSM).

En Algérie, le Pr Ryad Mahiaoui, membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, a affirmé qu’aucun cas de complication n’a été enregistré après l’utilisation du vaccin.

Le pays continue donc à administrer ce vaccin. 364.800 doses ont d’ailleurs été réceptionnées samedi matin à l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene, dans le cadre de la coalition internationale de distribution du vaccin contre la Covid-19 (COVAX). Mais la réunion du conseil des ministres apportera-t-elle des éclaircissements?




Comments

Édité par EURL INTERLIGNES MEDIA | Copyright © 2019

Exit mobile version