Connect with us

Accueil

Khalida Toumi condamnée à six ans de prison ferme

Published

on

© DR | l'ancienne ministre de la Culture Khalida Toumi

L’ancienne ministre de la Culture, Khalida Toumi, a été condamnée, jeudi, à 6 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 200.000 DA, par le pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed (Alger), rapporte l’APS.

Poursuivie pour des faits liés à la corruption dont «abus de fonction», «dilapidation de deniers publics» et «octroi d’indes avantages» dans le cadre de manifestations culturelles organisées, l’ancienne ministre s’est défendue, en expliquant que la nature de ces manifestations «avait nécessité les fonds pour couvrir les services qui avaient été concrètement réalisés». «Il ne s’agissait en aucun cas de le dilapidation de deniers publics», a-t-elle déclaré devant le juge, le 24 mars.

Khalida Toumi s’est dit convaincue que son arrestation «était une décision politique qui n’avait rien à voir avec la gestion de secteur de la Culture». Elle a rappelé dans ce sens avoir signé en 2015, une lettre avec 18 personnalités notamment Louisa Hanoune, interpellant Bouteflika sur la gestion des affaires du pays et lui demandant audience.

Dans la même affaire, une peine de 4 ans de prison ferme assortie d’une amende de 200.000 DA a été prononcée à l’encontre de l’ancien inspecteur général du ministère de la Culture, Abdelhamid Benblidia.

Quant à l’ancien directeur de la culture de la wilaya de Tlemcen, Abdelhakim Miloud, il a été condamné à deux ans de prison ferme avec une amende de 100.000 DA. Le tribunal a, par ailleurs, ordonné la levée de la saisie des biens immobiliers gelés et condamné les accusés à verser au trésor public la somme de 100.000 DA à titre de réparation des dommages qu’il a subis.

Avec APS

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR