Suivez-nous

Politique

Khaled Drareni est libre

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

Le journaliste Khaled Drareni en détention depuis mars 2020 vient de quitter la prison de Koléa, accueilli par une centaine de sympathisants, journalistes et militants confondus, sous les cris de “Khaled Drareni, journaliste libre”.

Cette libération intervient suite à l’annonce faite jeudi soir par le Président de la République Abdelmadjid Tebboune faisant état de la libération d’une cinquantaine de détenus. Trente dont le jugement est définitif, et une vingtaine qui sont encore en jugement.

Aucune liste n’a été communiquée pour compléter cette annonce. Mais dès les premières heures du matin, plusieurs journalistes et militants ont afflué à la prison de Koléa dans l’espoir de voir Khaled Drareni libéré.

Leur vœu n’a été exaucé qu’au bout de plusieurs heures d’attentes, marquées par des chants de solidarité avec le journaliste incarcéré.

En détention depuis mars 2020, Khaled Drareni a été condamné en appel en septembre dernier à deux ans de prison ferme pour “incitation à attroupement” et “atteinte à l’unité nationale”. Sa demande de pourvoi en cassation devra être examinée le 25 février par la Cour suprême.

Selon une source proche du dossier, le détenu Rachid Nekkaz en prison depuis décembre 2019 sera lui aussi libéré dans les prochaines heures. Poursuivi “incitation à attroupement non armé” et “publications pouvant porter atteinte à l’unité nationale”, entre autres accusations, Rachid Nekkaz a été transféré à la prison d’El Bayadh en janvier dernier.




Lire la suite
Publicité
Commentaires