Connect with us

Monde

Kenya : Des miliciens islamistes attaquent une base militaire américano-kényane

Bouzid ICHALALENE

Published

on

© DR | Les voyageurs se rassemblent, bloqués à la jetée de Lamu, à la suite d'une attaque du groupe islamiste somalien al Shabaab sur une base militaire à Manda.
© DR | Les voyageurs se rassemblent, bloqués à la jetée de Lamu, à la suite d'une attaque du groupe islamiste somalien al Shabaab sur une base militaire à Manda.

Des miliciens du groupe islamiste somalien Shebab ont lancé, dimanche, une attaque contre une base militaire occupée par des forces américaines et kényanes à Lamu (nord du Kenya), près de la frontière somalienne, selon un responsable local.

« Il y a eu une attaque mais elle a été repoussée », a déclaré ce responsable, Irungu Macharia. L’attaque a été revendiquée par les Shebab qui sont affiliés à Al-Qaïda. Cette attaque a été menée avant l’aube contre la base connue sous le nom de Camp Simba, et « une opération de sécurité est en cours », sans préciser toutefois s’il y a eu des victimes.

Les Shebab ont revendiqué la responsabilité de l’attaque dans un communiqué, affirmant qu’ils avaient « réussi à prendre d’assaut la base militaire hautement fortifiée et ont, maintenant, pris le contrôle effectif d’une partie de la base ». Le groupe a déclaré qu’il y avait eu des victimes kényanes et américaines, mais ces affirmations n’ont pu être confirmées dans l’immédiat.

“Il y a eu une tentative à 5h30 pour briser la sécurité de la piste aérienne de Manda Air Strip”, a déclaré le porte-parole de l’armée kényane, le colonel Paul Njuguna. “Jusqu’à présent, les corps de quatre terroristes ont été retrouvés“, a-t-il affirmé à l’AFP.

Une attaque meurtrière samedi

Le groupe a ajouté que cette attaque s’inscrit dans le cadre de sa campagne intitulée « Al-Quds (Jérusalem) ne sera jamais judaïsée » — un terme qu’il a utilisé pour la première fois lors d’une attaque contre le complexe hôtelier haut de gamme, Dusit, à Nairobi en janvier 2019 et qui avait fait 21 morts. Les Shebab ont mené plusieurs attaques à grande échelle à l’intérieur du Kenya, affirmant qu’il s’agissait de représailles contre l’envoi de troupes kényanes en Somalie en 2011, pour combattre le groupe, et également pour viser des intérêts étrangers.

Malgré les coûteux efforts internationaux pour les combattre, les Shebab ont mené samedi l’une des attaques les plus meurtrières de la décennie en Somalie, causant 81 morts dans l’explosion d’un véhicule piégé à Mogadiscio. Les attaques menées par les Shebab montrent leur capacité à infliger des dommages importants en Somalie et dans la région, malgré la perte de contrôle des principales zones urbaines de la Somalie.

Selon l’Institute for Security Studies (ISS), les Etats-Unis disposent de 34 bases militaires connues en Afrique, d’où ils mènent « des opérations avec des drones » mais organisent aussi « des entraînements, des exercices militaires » et « des activités humanitaires ».

Avec AFP

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR