Connect with us

Société

Justice: 10 ans de prison ferme requis contre Kamel el Bouchi, 2 ans contre Khaled Tebboune

Published

on

Le procureur près le tribunal de Sidi M’hamed a requis, ce mercredi 26 février, une peine de dix ans de prison ferme contre le Kamel Chikhi dit El bouchi, dans l’affaire des assortis d’une amende d’un million de dinars, dans l’affaire “d’octroi et perception d’avantages” ainsi que “d’abus de fonction”. Quant à Khaled Tebboune, le procureur a requis deux ans de prison ferme à son encontre.

Le procès a été reporté le 5 février, pour absence des accusés dont certains sont en détention provisoire, et à cause de l’absence à la barre des personnes qui devaient témoigner.

Des peines allant de deux à dix (10) ans de prison ferme ont été requises à l’encontre d’autres personnes impliquées dans la même affaire, dont l’ancien P/APC de Benaknoun, Kamel Bouarab (10 ans de prison ferme assortis d’un million de dinars), le fils de l’ancien wali de Relizane, Djalal Eddine Lemehal (8 ans de prison ferme assortis de 500 mille dinars) et Abdelkader Ben Zahra, ancien chauffeur de l’ancien DGSN, Abdelghani Hamel (6 ans de prison ferme assortis d’une amende d’un million de dinars).

Interrogé sur l’implication de Khaled Tebboune dans l’affaire des promotions immobilières, Kamel Chikhi a nié en bloc la complicité du mis en cause, assurant à la barre que Khaled Tebboune n’a jamais intercédé en sa faveur auprès de quelque administration que ce soit.

De son côté, Khaled Tebboune a indiqué que le seul cadeau qu’il a reçu de Chikhi, qu’il dit connaitre depuis longtemps, était un flacon de parfum qu’il lui avait offert à son retour du hadj.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR