Suivez-nous

Sport

JSK: Cherif Mellal se dit toujours président du club

Achour Nait Tahar

Publié

le

La ligue de football professionnel LFP vient d'annoncer le "report" du match USM Alger - JS Kabylie prévu demain 06 novembre au stade Omar Hammadi à Bologhine. Selon la LFP, cette décision "a été prise dans l’intérêt général" .
@ Interlignes Media | Cherif Mellal, président de la JS Kabylie

Cherif Mellal a réagi, dimanche à l’information faisant état de sa destitution du poste de président du conseil d’Administration (CA) de la SSPA JSK et son remplacement par Yazid Yarichène au terme de l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires, tenue au siège du club sportif amateur (CSA).

Lors d’une conférence de presse organisée à la fin du match qui opposé son équipe au PAC (1-1), le boss kabyle a indiqué qu'”il est toujours président du club jusqu’à preuve du contraire”, soulignant que “la direction du club n’avait reçu aucune notification de l’assemblée (générale des actionnaires de la SSPA/JSK) ni de ses décisions”. “Nous savons quoi faire une fois que nous aurons reçu le procès-verbal (PV) de cette assemblée”, a-t-il assuré.

Hier matin, une assemblée générale des actionnaires a eu lieu au siège du club au cours de laquelle il a été décidé la dissolution de l’actuel conseil d’administration de la SSPA et le remplacer aussitôt par une nouvelle équipe constituée de cinq actionnaires qui sont Djaffar Aït-Mouloud, Rachid Azouaou, Ali Bouzit, Yazid Yarichène et Malik Azlef.

Le président du CSA/JSK Djaffar Aït-Mouloud a motivé sa décision par le fait, que le conseil d’administration de la SSPA/JSK avait besoin de changement car la gestion de la SSPA était tout simplement catastrophique pour ne pas dire chaotique”. Soulignant que “si les résultats sportifs de la JSK sont appréciables grâce au professionnalisme de son encadrement technique et de ses joueurs qui sont à féliciter.

Pour Mellal cette AG “est une manoeuvre commanditée pour déstabiliser le club et sa bonne dynamique”, il a, par ailleurs, appelé les initiateurs de cette “destitution” à “assumer leurs responsabilités”.

La crise qui secoue la JSK ne connaitra pas son épilogue de sitôt, étant donné que les deux parties qui se disputent la direction du club campent chacune sur sa position. D’un coté Cherif Mellal qui considère qu’il est toujours président et ses opposants qui veulent le destituer. La justice sera certainement sollicité pour trancher cette affaire. La bataille judiciaire s’annonce rude.

Lire la suite
Publicité
Commentaires