Connect with us

Politique

Journée de mobilisation du PAD: la rencontre interdite par l’administration

Melissa NAIT ALI

Published

on

© INTERLIGNES | Assises nationales du PAD
© INTERLIGNES | Assises nationales du PAD


Encore une rencontre publique de l’opposition interdite. Après le conseil national du RCD qui n’avait pas été autorisé, la journée de mobilisation des forces du Pacte de l’alternative démocratique (PAD), prévu samedi à la salle Atlas de Bab El Oued, connaît le même sort.

Les forces du Pacte de l’alternative démocratique informent l’opinion publique qu’elles n’ont pas obtenu de salle publique pour accueillir l’organisation de l’activité prévue pour samedi 10 octobre 2020 à Alger“, précise le PAD dans un communiqué rendu public aujourd’hui.

Face à cette situation, la coalition a opté pour le plan B. Le PAD décide de maintenir, selon le même communiqué, la journée/mobilisation en défense des libertés démocratiques et du multipartisme.

La rencontre, indique le communiqué, se tiendra “au siège national du parti MDS sis au 67 boulevard Krim Belkacem (ex Telemly) Alger le Samedi 10 octobre 2020 à 9h30”.

Pour rappel, le PAD n’a jamais été autorisé à tenir des rencontres publiques, depuis sa création en juin juin 2019. Le pouvoir qui autorise toutes les rencontres des partis et organisations réputées pour leur proximité avec le régime rejettent systématiquement les demandes d’autorisation de l’opposition.

Tout récemment, le parti Talaie El Horriyat d’Ali Benflis a été aussi empêché de tenir son congrès pour élire un nouveau président.

Le MSP aussi a fait l’objet d’une même décision. Malgré son intégration de la démarche du pouvoir en place, le parti islamiste a été empêché de tenir son conseil consultatif, fin septembre dernier.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR