Connect with us

Monde

Jordanie: le prince Hamza Ben Hussein dit être « assigné à résidence »

Published

on

© DR | L'ancien prince héritier Jordanien, Hamza Ben Hussein

Le prince et demi-frère du roi Abdellah II de Jordanie, Hamza Ben Hussein, a annoncé, samedi 3 avril 2021, être « assigné à résidence« , dans son palais royale d’Amman, ,et ce, après avoir été accusé par l’armée jordanienne de mener des « activités contre la sécurité du royaume ».

En effet, le fils du défunt roi Hussein, a affirmé que le chef d’état-major de l’armée s’était rendu à son domicile et lui avait signifié qu’il n’était « pas autorisé à sortir« , pour cause de « complot » visant à renverser son demi-frère, le roi Abdellah II de Jordanie, rapporte le quotidien américainWashington Post.

Selon le même quotidien, le prince, est visé par une enquête après, « la découverte de ce que des responsables du palais ont décrit comme un complot complexe et de grande envergure« . Ce complot, « comprenait au moins un autre membre de la famille royale ainsi que des chefs tribaux et des membres de la direction de la sécurité du pays« .

Arrestations d’autres responsables

Hormis le prince, d’autres personnes ont également été arrêtés par les autorités jordaniennes, il s’agit, entres autres, de l’ancien conseiller du roi, Bassem Awadallah, ainsi qu’un nombre incalculable de personnes, et ce, pour « des raisons de sécurité« , rapporte, l’agence de presse officielle Petra.

Réfutant les faits qui lui sont reprochées, le prince Hamza, a déclaré par le biais d’une vidéo transmise à la chaine américaine BBC par son avocat que, « Je ne fais partie d’aucun complot ni d’aucune organisation malfaisante« , regrettant qu’il ne soit plus possible, selon lui, d’exprimer son opinion ou de critiquer les autorités « sans être intimidé, harcelé ou menacé« .

Selon Hamza, qui a été déchu en 2004 du titre de prince héritier, le pouvoir jordanien pense que, « ses intérêts personnels, ses intérêts financiers, sa corruption est plus importante que la vie, la dignité et l’avenir des dix millions de personnes qui vivent ici« .« Malheureusement, ce pays s’est enfoncé dans la corruption, dans le népotisme et dans la mauvaise administration, avec pour résultat l’anéantissement ou la perte de l’espoir« , accuse Hamza.

Soutien au roi Abdallah II

Des alliés ont apporté leur soutien au roi Abdallah II de Jordanie. « Nous suivons de près les informations et sommes en contact avec les responsables jordaniens. Le roi Abdallah est un partenaire-clé des Etats-Unis, et il a tout notre soutien« , avait soutenu le le porte-parole du département d’Etat américain, Ned Price.

Egalement l’Arabie saoudite, qui s’est dit prête pour apporter, « son appui total au royaume hachémite de Jordanie (…) et aux décisions et mesures prises par le roi Abdallah II et le prince héritier Hussein pour sauvegarder la sécurité et la stabilité« , dans le pays.

Démenti

Par ailleurs, l’armée jordanienne a démenti à travers un communiqué rendu public hier que, « le président des chefs d’état-major interarmées, le général de division Yusef Ahmed al-Hunaiti, a confirmé le caractère inexact des allégations publiées au sujet de l’arrestation du prince Hamza, mais a déclaré que ce dernier avait été invité à cesser les activités capables de nuire à la sécurité et à la stabilité de la Jordanie« , précisent-ils.

Et d’ajouter: « les enquêtes se poursuivent et leurs résultats seront divulguées en toute transparence et clarté« . Soulignant également que, « toutes les mesures qui ont été prises l’ont été dans le cadre de la loi et après des enquêtes approfondies« .

Pour rappel, l’ancien prince héritier, Hamza Ben Hussein, fils aîné du défunt roi Hussein, avait été nommé prince héritier lorsque son demi-frère, Abdallah II était devenu roi. Seulement en 2004 ce dernier fut déchu de ce titre par le même roi.

Avec AFP.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR