Connect with us

Politique

Intervention turque en Libye : L’Algérie plaide pour un « cessez-le-feu »

Avatar

Published

on

© DR | Armée turque
© DR | Armée turque

La visite officielle de deux jours, entamée hier lundi 6 janvier, du ministre turc des Affaires étrangères en Algérie qui fait suite aux derniers développements de la situation en Libye, a conduit le chef de la Diplomatie turque à rencontrer, aujourd’hui, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, pour une audience à El Mouradia. C’est ce que vient d’annoncer un communiqué de la Présidence de la République.

Faisant état de la présence à cette rencontre de membres du gouvernement, dont le directeur de cabinet de la présidence de la République, Noureddine Ayadi et du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, ainsi que l’ambassadeur d’Algérie en Turquie, Mourad Adjabi, le communiqué précise qu’au début de l’audience le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a « transmis les félicitations du Président Recep Tayyip Erdogan au Président Abdelmadjid Tebboune pour son élection et ses condoléances suite au décès du Général de corps d’Armée, le défunt Ahmed Gaïd Salah ».

Abordant le sujet principal de la visite du ministre turc, le communiqué énonce qu’il a été question « de la situation en Libye à la lumière de l’escalade des actes de violence induits par les ingérences étrangères ».

La position de l’Algérie exprimée officiellement par les responsables politiques en refusant clairement toute intervention militaire dans le pays voisin et qui préconise un règlement politique au conflit libyen, à conduit les deux parties à « convenir de l’impératif d’éviter toute action concrète à même d’aggraver davantage le climat et de ne ménager aucun effort pour un cessez-le-feu », annonce le communiqué.

Dans la même lignée, les deux parties ont exprimé le « vœu que la conférence internationale prévue sur la Libye soit le début d’un règlement politique global, garantissant l’unité de la Libye, peuple et territoire, et préservant sa souveraineté nationale », peut-on lire. Pour rappel, le président de la république a été convié officiellement par la chancelière allemande Angela Merkel pour cette rencontre. Tebboune a accepté l’invitation dont la date n’a pas été annoncée pour le moment.

En conclusion, le communiqué confirme l’information rapportée plus tôt par notre site où nous annoncions que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune à invité officiellement le président Turc pour une visite en Algérie.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR