Connect with us

En continu

Interdiction de l’université d’été de RAJ à Béjaia: Mokrane Ait Larbi dénonce “une provocation à la révolution pacifique”

Avatar

Published

on

L'avocat et militant politique, Mokrane Ait Larbi

L’avocat et le militant des droits de l’homme, Mokrane Ait Larbi a dénoncé, ce mardi, l’interdiction par les autorités de l’université d’été de l’association RAJ prévue initialement à partir de ce mercredi à Tichy dans la wilaya de Béjaia considérant cet acte comme “une provocation à la révolution pacifique”.

 

“Les réunions pacifiques sont garanties à la fois par la Constitution que le pouvoir “respecte” dans le discours, et par les conventions internationales ratifiées par l’Algérie. Aucun responsable n’a donc le droit d’interdire une réunion pacifique”, insiste Me Ait Larbi dans un texte publié sur sa page Facebook.

Tout en dénonçant cette décision arbitraire qui porte atteinte aux libertés publiques et aux droits de l’Homme, l’avocat demande “aux autorités publiques de respecter les lois et les engagements internationaux”.

“Je considère, par ailleurs, cet acte comme une provocation à la révolution pacifique. Cette décision est une frappe de la contre-révolution”, dénonce le militant des droits de l’homme.

Mokrane Ait Larbi appelle à la mobilisation pour le respect de nos droits et de nos libertés. “Parce que l’organisation de réunions et de rassemblements fait partie des droits fondamentaux inaliénables en toutes circonstances, j’exprime ma solidarité avec l’association RAJ”, conclut le texte.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR