Suivez-nous

En continu

Intempéries, le nord est le plus affecté. Annaba sous les eaux.

Mouloud Bouyahia

Publié

le

Six morts, des villages isolés, des familles sinistrées, des villes et cités populaires submergées par les eaux, des routes coupées, des traversées de paquebots reportées, des vols annulés et le complexe sidérurgique d’Annaba contraint à l’arrêt momentané, la perturbation atmosphérique qui a touché le pays durant les dernières 72 heures n’a pas été sans dégâts.

Six morts, des villages isolés, des familles sinistrées, des villes et cités populaires submergées par les eaux, des routes coupées, des traversées de paquebots reportées, des vols annulés et le complexe sidérurgique d’Annaba contraint à l’arrêt momentané, la perturbation atmosphérique qui a touché le pays durant les dernières 72 heures n’a pas été sans dégâts.

 

Ce sont les wilayas du Centre-est et de l’Est qui ont été les plus touchées par la perturbation atmosphérique venue du Nord de l’Europe apportant avec elle une baisse considérable des températures. Le froid et la neige sur les hauteurs des wilayas côtières, de l’intérieur mais aussi sur celles de l’Atlas Saharien ainsi que des pluies intenses et abondantes ont grippé le pays pendant plus de 48 heures.

Les toutes ont été rouvertes dès vendredi matin pour les grands axes y compris l’autoroute coupée à Sétif. Dans les régions les plus difficiles d’accès, les services des Travaux publics ont été renforcés par de unités de l’ANP. Une pratique usuelle depuis les épisodes de l’hiver 2006 où des villages sont restés isolés pendant des semaines.

Dans les airs, les vols sur Constantine et Sétif ont été annulés, les pistes étaient impraticable alors que des internautes rapportent le mauvais quart d’heure des passagers du vol Lyon-Annaba de ce vendredi. En Méditerranée, La mer démontée par des vents violents atteignant 120 km/h a contraint Algérie ferries à reporter les traversées du Tassili II vers Alicante et Barcelone et celle du Tarik Ibn Ziyad vers Marseille. Fort heureusement vide, une cabine du téléphérique reliant Annaba à Séraïdi, s’est détachée de son câble faisant une chute de 200 m.

Mais c’est incontestablement les pluies diluviennes qui ont causé le plus de dégâts. Les routes ont été coupées dans tout le pays par des ponts ou des talus effondrés ou encore des arbres abattus par des vents violents. Dès les premières gouttes les rues, y compris celles de la capitale, se sont transformées en cours d’eau. Ces derniers étaient si inextinguibles qu’ils avaient emportés des véhicules et leurs occupants. Des familles étaient restées donc cloitrées à l’étage dans leurs habitations.

Ce matin, les routes vers Annaba comme la voie express vers l’aéroport ont été fermée par des pneus enflammés dès les premières lueurs de l’aube, par les habitants de Sidi Salem. Motif : absence des secours et des autorités locales devant l’inondation de ce ghetto de la grande métropole de l’Est. Même motif pour la route à El Hadjar sur l’axe du sud vers Guelma et Souk Ahras.

Annaba submergée

Annaba a été en effet la plus touchée par les pluies qui s’y sont abattues. 3 personnes y ont trouvé la mort. Un étudiant palestinien de 20 ans a été électrocuté près de la résidence universitaire de Sidi Achour alors qu’il tentait d’éviter les inondations. À la cité Boukhadra, c’est un vieillard qui a trouvé la mort, seul dans sa demeure, cernée depuis avant-hier par les eaux de pluie. Et à Laâlalig (El Bouni) la Protection civile a repêché le corps d’un sexagénaire qui flottait sur les eaux.

Les Annabis se sont réveillés vendredi, pour ceux qui ont pu fermer l’œil, avec des images de déluge. Les médias et les réseaux sociaux ont copieusement gorgé la toile de vidéos où l’on peut voir des rues et des quartiers où seuls les toits des voitures dépassent de la couche d’eau. Le paradoxe pour les populations qui souffrent de ces trombes d’eau du ciel est qu’ils n’ont pas une seule goutte du précieux liquide dans les robinets et cela risque de durer encore quelques jours car l’ADE vient d’annoncer que la station de traitement du Barrage de Mexa (El Tarf) qui approvisionne en grande partie la ville est à l’arrêt.

Ce n’est pas la première fois qu’Annaba vit ce genre de situation. La première du genre date des années 80 où les inondations avaient bouclé la ville pendant plusieurs jours. La cause avancée par le wali de l’époque, est le nombre incalculable de bidons d’huile jaune de 5 litres de la Sogédia qui ont colmaté les évacuations.

Le Président-directeur général du complexe sidérurgique d’El Hadjar, Chamseddine Maâtallah, a déclaré ce matin sur les ondes de la Chaine III que «l’arrêt 24 heures du complexe a pour cause les inondations causées par le mauvais drainage de l’oued Berkouka encombré d’objets et d’obstacles en soulignant que l’Oued n’a pas été curé». Il a indiqué par ailleurs que la lame d’eau qui a touché des installations y compris un haut fourneau a atteint 4 mètres.

Manifestement, l’important et dispendieux programme d’aménagement des systèmes de collecte, d’épuration et d’évacuation des eaux pluviales, et de protection contre les inondations n’a donné aucun résultat.

« Une nouvelle perturbation est attendue pour Mardi et elle durera jusqu’à jeudi », annonce les services de la météo. Cette perturbation ne serait pas, selon la même source aussi forte que la précédente.

 

En continu

Liste des détenus d’opinion arrêté(e)s durant le Hirak (CNLD)

Le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) a rendu public aujourd’hui 26 septembre la liste des détenus arrêté durant le mouvement populaire. Le comité précise que cette liste n’est pas complète et sera mise à jours dès que les avocats leurs signalent un nouveau cas.

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

Arrestation de manifestants qui portent le drapeau Amazigh à Alger.
© Interlignes MEDIA | Arrestation de manifestants qui portent le drapeau Amazigh à Alger.

1/ Arretés le vendredi 21 juin 2019:

Kamel BELEKEHAL;
Akli OKBI;
Ali IDIR;
Mohamed BOUDJEMIL;
Hamza KAROUNE;
Bilal BACHA;
Djaber AIBECHE;
Messaoud Leftissi;
Khaled OUDIHAT;
Hamza MEHARZI;
Tahar SAFI ;
Mouloud CHATRI ;
Samir idir GERROUDJ ;
Nacer TIMSI ;
Amine OULD TALEB ;
Abderrahmane BOUDRAA ;
Khaled OUIDIR;
Makhlouf BIBI;

2/ Arrétés le vendredi 28 juin 2019:

Mohamed AGOUAZI;
Hafid BARACHE;
Bakir BETLICHE;
Aala DEROUICHE;
Arezki AZOUG;
Samira MESSOUCI ;
Amokrane CHALLAL ;
Elhadi KICHOU ;
Mustapha Hocine AOUISSI ;
Amar ACHERFOUCHE ;
Arezki CHAMI ;
Hilal YAHIAOUI ;
Abdelbasset KHEBANI ;
Mohand Ameziane BELHOUL ;
Nabil BOUNOUH ;
Kamel BOUALOUACHE ;
Ghimouz AKRAM ;
Abdelkader Toufik BACHA ;
Kheiredine BENZINE ;
Fazil DECHICHA ;

3/Arrétés le vendredi 13 Septembre 2019:
Rachid HIRET;
Sammy ABBAS;
Boualem OUAHABI;
Mohamed SMALLAH;
Menad TISSEMLAL ;
Menaouar OUAÂZANE ;
Rachid SADAOUI ;
Sadek LOUAIL ;
Mohamed DAADI ;
Nabil BOUALAKMAH ;
Réda BOUARISSA ;
Bilal ZIANI ;
Mohamed Amine CHELALI;
Ahcene HAMZA;
Kheireddine MEDJANI;
Bachir ARHAB;
Kader RASSELMA;
Hakim MIHOUBI;
Sid Ahmed BOUHRAOUA;
Rabah MAHROUCHE;
Wafi TIGRINE;
Laamouri BELAIDI;
Toufik DJILALI;
Mohamed GADI;
Hamidou GARIDI ;
Fatehi DIYAOUI;
Mohamed BOUHERAOUA ;

4/ Arrétés le mardi 17 septembre 2019:
Nour Houda DAHMANI;
Salah MAATI;

5/ Arrêté le mercredi 19 septembre à Constantine actuellement à la prison de Tidia (Constantine). Son procès fixé pour mercredi 2 Octobre : Semmani Amazigh.

Sadeddine Youcef islam ;
Zineddine Bouguetaya.
Lakhdar BOURAGÂA, arrété le samedi 29 juin 2019;
Samir BELARBI arrété le lundi 16 septembre 2019;
Fodil BOUMALA arrété le jeudi 19 septembre 2019;
Khaled ChOUITER, arrété le lundi 24 juin 2019;
Hamza DJAOUDI, arrété le jeudi 22 aout 2019;
5/ Détenus libérés :
*Salim Ihaddaden et Ait yahia Ali smail (Chlef, arrétés le vendredi 21 juin et libérés le 28 juillet 2019;
*Nadir Fetissi (Annaba , le jeudi 8 aout 2019) ;
*Hakim Aissi (Mostaganem; arrété le vendredi 5 juillet et libéré le mercredi 09 septembre 2019)
*Benhabib Madjid et Sayah Aissam (Tlemcen, le mardi 24 septembre 2019) ;
*Karim TABBOU arrété le mercredi 11 septembre 2019 et libéré (provisoire) le mercredi 25 septembre.

Lire la suite

En continu

L’ancien président Français Jacques Chirac est mort

L’ancien président de la République Jacques Chirac est mort jeudi matin à l’âge de 86 ans, a annoncé son gendre Frédéric Salat-Baroux à l’AFP.

Avatar

Publié

le

Le président Jacques Chirac le 22 février 2005
© Dr | Le président Jacques Chirac le 22 février 2005

« Le président Jacques Chirac s’est éteint ce matin au milieu des siens. Paisiblement », a déclaré M. Salat-Baroux, époux de Claude Chirac.

Lire la suite

Accueil

Boudjemaa Talaï devant la Cour suprême ce lundi

Avatar

Publié

le

L’ancien ministre des transports et des travaux publics, Boudjemaa Talaï, comparait ce lundi, devant le juge enquêteur près la Cour suprême pour être entendu sur des affaires liées à la corruption.

 

Boudjmaa Talaï qui est cité dans des affaires de malversation enregistrées dans le secteur des travaux publics, doit répondre aux chefs d’accusation d’octroi d’indus avantages dans les marchés et contrats publics, de dilapidation de deniers publics, d’abus de fonction et conflit d’intérêt et corruption dans l’octroi des marchés publics.

Pour rappel,  le ministère de la Justice avait demandé, en juin dernier, la levée de son immunité parlementaire.

Lire la suite

Tendances